Sports

Elim. CDM 2022 / Argentine-Brésil: Lionel Messi furieux réagit après qu’une affaire de Covid-19 a mis fin au match

Elim. Cdm 2022 / Argentine-Brésil: Lionel Messi Furieux Réagit Après Qu’une Affaire De Covid-19 A Mis Fin Au Match

A peine le coup d’envoi donné entre l’Argentine et le Brésil lors de la  8e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, une scène surréaliste s’est produite : des représentants de l’agence sanitaire brésilienne Anvisa et de la police fédérale sont entrés sur le terrain pour mettre fin à la rencontre, dans la confusion la plus totale.

Elim. Cdm 2022 / Argentine-Brésil: Lionel Messi Furieux Réagit Après Qu'Une Affaire De Covid-19 A Mis Fin Au Match
Elim. CDM 2022 / Argentine-Brésil: Lionel Messi furieux réagit après qu’une affaire de Covid-19 a mis fin au match doingbuzz

Les Argentins ont tenté de comprendre, mais ont fini par regagner le vestiaire, où ils sont restés pendant plus de trois heures, avant de finalement quitter le stade, une heure après la délégation brésilienne. Que s’est-il passé ?

Selon l’agence sanitaire, Giovanni Lo Celso (Tottenham), Emiliano Martinez (Aston Villa), Emiliano Buendia (Aston Villa) et Cristian Romero (Tottenham) -tous des joueurs de l’Argentine, auraient omis de signaler qu’ils avaient séjourné au Royaume-Uni lors des quatorze derniers jours précédant leur arrivée.

Une situation incompréhensible pour Lionel Messi, qui n’a pas hésité à afficher sa colère face aux représentants de l’agence sanitaire brésilienne. « Ça fait trois jours qu’on est ici. Vous attendiez que le match soit commencé pour entrer et le stopper ?« , a-t-il lancé

Le président de  l’AFA(Association de Football Argentin), a pour sa part nié tout « mensonge » de la part des joueurs. Une ordonnance ministérielle datant du 23 juin interdit l’entrée sur le territoire brésilien à toute personne étrangère venue du Royaume-Uni, d’Inde ou d’Afrique du Sud, pour éviter la propagation de variants du Covid-19.

Le Brésil est le deuxième pays au monde le plus endeuillé par le Covid-19, avec plus de 580 000 morts. Le communiqué de l’Anvisa faisait état d’un « risque sanitaire grave », interdisant aux joueurs de « prendre part à toute activité et de demeurer sur le territoire brésilien ». Malgré cette décision, trois des quatre joueurs en question (Lo Celso, Martinez et Romero) avaient été alignés dans le onze de l’Albiceleste et avaient débuté le match.

Finalement les retrouvailles entre Neymar et Messi n’auront pas eu lieu sur l’aire de jeu. Amis en club, adversaire en sélection, la Pulga et Neymar auront tout de même passé une première partie de soirée ensemble dans de bonnes auspices.

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire