Crise ukrainienne: les dirigeants mondiaux intensifient les pourparlers malgré les craintes d’une invasion


Video player

Les dirigeants mondiaux intensifient leurs efforts pour réduire les tensions sur l’Ukraine alors que les craintes d’une invasion russe grandissent.

Le président français Emmanuel Macron a exprimé l’espoir que la guerre pourrait être évitée lors de sa rencontre avec le dirigeant russe Vladimir Poutine à Moscou.

À Washington, le président américain Joe Biden a reçu le chancelier allemand Olaf Scholz et a rassuré qu’ils étaient “en phase pour faire face à l’agression russe”.

La Russie compte actuellement plus de 100 000 soldats massés aux frontières de l’Ukraine.

Les puissances occidentales accusent le pays de planifier une invasion, ce que la Russie a nié à plusieurs reprises.
Des responsables américains ont déclaré dimanche que la Russie avait rassemblé 70% des forces militaires nécessaires à une invasion à grande échelle.

Ces dernières semaines, Moscou a exigé que l’alliance militaire occidentale de l’Otan interdise à l’Ukraine de devenir membre et que le groupe réduise ses effectifs en Europe de l’Est.

L’Otan a rejeté les deux demandes. Il a plutôt suggéré des pourparlers sur d’autres domaines, comme la limitation des armes nucléaires.

Les tensions entre la Russie, l’Ukraine et l’Occident surviennent près de huit ans après que la Russie a annexé la péninsule ukrainienne du sud de la Crimée et soutenu une rébellion sanglante dans la région orientale du Donbass.

Moscou accuse le gouvernement ukrainien de ne pas avoir mis en œuvre l’accord de Minsk – un accord international parrainé par l’Allemagne et la France pour rétablir la paix à l’est, où les rebelles soutenus par la Russie contrôlent des pans de territoire et au moins 14 000 personnes ont été tuées depuis 2014.

Le président français – qui devrait se représenter en avril – a rencontré M. Poutine dans la capitale russe. Il est le premier dirigeant occidental de haut niveau à rencontrer M. Poutine depuis le début des récentes tensions sur l’Ukraine en décembre.

Au début des pourparlers, le président russe a félicité M. Macron pour ses efforts “pour résoudre la crise” en Ukraine.

M. Macron a quant à lui indiqué qu’il espérait “éviter une guerre” et que les pourparlers visaient à désamorcer les tensions et à construire “des éléments de confiance, de stabilité et de visibilité pour tous”.

La France assure actuellement la présidence tournante de l’UE. Mardi, M. Macron s’envolera pour la capitale ukrainienne, Kiev, pour des entretiens avec le président Volodymyr Zelensky.

L’objectif de la Russie n’était “pas l’Ukraine, mais une clarification des règles… avec l’Otan et l’UE”, selon Macron.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire