Ces jeunes talents attendus au Qatar


Video player

Alors que la saison de football tire à sa fin, les supporters auront à affronter un été sans la moindre compétition internationale, bien que nous soyons dans une année paire, car la Coupe du Monde aura lieu cette année en automne pour contrer les températures trop élevées du Qatar, le pays organisateur de la compétition.

Mais ces 6 mois de délai peuvent aussi être une aubaine pour de très jeunes joueurs qui auront donc 6 mois de plus pour emmagasiner de l’expérience et se faire une place dans l’effectif de leur sélection nationale et espérer, malgré leur jeune âge, jouer un grand rôle dans cette Coupe du Monde qui sera la première de leur carrière, mais certainement pas la dernière.

Ansu Fati, Gavi, Pedri : la nouvelle génération barcelonaise arrive à point

L’équipe d’Espagne a toujours eu ce défaut de dépendre grandement des joueurs du FC Barcelone. Alors quand le club catalan va bien, l’équipe nationale aussi, comme lors de leurs 3 titres consécutifs à l’Euro 2008 et 2012 et la Coupe du Monde 2010. Mais quand le Barça commence à avoir des difficultés, ce qui est le cas du club depuis plusieurs années, orphelin de Xavi, Iniesta et Puyol, les résultats de la Roja s’en ressentent, comme lors de leur élimination dès les huitièmes de finale de la dernière Coupe du Monde en Russie. Mais cette année, les pépites barcelonaises ont effectué leurs premières sorties et, même si les résultats ne furent pas toujours à la hauteur, il est fort probable que la saison prochaine soit le début d’un nouveau cercle vertueux du côté de la Catalogne. Ces quelques mois supplémentaires seront parfaits pour permettre au trio Fati-Gavi-Pedri de se faire une place, aussi bien dans l’effectif barcelonais que dans celui de la sélection. Le plus prometteur reste Gavi qui, du haut de ses 17 ans, reste sur une saison pleine avec le Barça et déjà 2 sélections avec les A. Pedri et Ansu Fati, 19 ans tous les deux, sont eux seulement remplaçants cette année au FC Barcelone et n’ont pas encore joué avec l’Espagne, mais leur présence au Qatar reste hautement probable s’ils parviennent à exploser l’an prochain.

Jamal Musiala, Florian Wirtz, Karim Adeyemi : l’Allemagne n’est pas en reste

 

Comme à chaque fois, l’Allemagne sera à surveiller de près au Qatar, même si elle reste sur une incroyable désillusion lors de la dernière Coupe du Monde, en 2018, où la Mannschaft n’avait pas réussi à sortir de son groupe pourtant abordable. Et elle n’a guère fait mieux lors de l’Euro 2020, battue par l’Angleterre en huitièmes, d’où sa position de simple outsider sur les sites de paris sportifs pour cette Coupe du Monde. Ces deux échecs inattendus ont entraîné le départ de l’immuable Low et permis l’arrivée d’une nouvelle génération. Jamal Musiala, déjà 11 sélections avec les A à seulement 19 ans, en est le meilleur représentant et entend briller à la prochaine Coupe du Monde. Mais le joueur du Bayern devrait être rejoint au Qatar par l’attaquant du RedBull Salzbourg Karim Adeyemi, 20 ans, 3 sélections au compteur, et Florian Wirtz, 19 ans, 7 buts et 10 passes décisives avec le Bayer Leverkusen cette saison.

Eduardo Camavinga : l’espoir Bleu

Si William Saliba, 21 ans, ou Moussa Diaby et Aurélien Tchouaméni, 22 ans, pourraient aussi faire partie des 23 Bleus sélectionnés par Didier Deschamps, c’est bien Eduardo Camavinga, âgé de 19 ans, le plus attendu et celui qui pourrait le plus marquer la Coupe du Monde de son empreinte. Son entrée absolument remarquable lors de la demi-finale retour face à Manchester City en Ligue des Champions nous l’a fortement rappelé. Toutefois, Eduardo Camavinga n’a pas encore réussi à se faire une place définitive chez les Bleus, même s’il compte déjà 3 sélections, et sa présence au Qatar n’est donc pas encore une certitude. Il lui reste encore 6 mois pour tenter de convaincre Deschamps et faire partie de l’effectif du champion du monde en titre, et qui sera de nouveau un des favoris pour la victoire finale, au même niveau que le Brésil ou l’Angleterre.

Nuno Mendes, Abdessamad Ezzalzouli, Jude Bellingham, Ryan Gravenberch, Vinicius Jr : du talent partout

Voilà 5 joueurs qui devraient avoir leur mot à dire au Qatar. En premier lieu Nuno Mendes, le latéral portugais, la recrue de l’intersaison la moins médiatique du PSG mais largement la plus concluante, devenu titulaire indiscutable dans l’effectif des stars parisiennes. A 19 ans, il compte déjà 13 sélections avec les A après être passé par toutes les équipes de jeunes.

Abdessamad Ezzalzouli est une autre jeune pousse du Barça ayant connu ses premiers matches cette saison. Le Marocain de 20 ans n’a encore jamais joué avec les Lions de l’Atlas, même s’il a déjà été appelé, et il ne lui manque que quelques matches de compétition en plus avec Barcelone pour se faire une place dans le groupe d’Halilodzic.

Jude Bellingham grille toutes les étapes avec l’équipe d’Angleterre puisqu’il faisait déjà partie du groupe finaliste du dernier Euro, alors qu’il n’avait que 17 ans. Le milieu de terrain du Borussia Dortmund, 12 sélections au compteur, devrait être une des pièces maîtresses des Three Lions lors de la Coupe du Monde.

La description est quasi identique pour Ryan Gravenberch, maître à jouer de l’Ajax à seulement 19 ans, et qui compte déjà 10 matches avec les A du Pays-Bas. Lui aussi était déjà là lors de l’Euro 2021, et lui aussi a connu une progression parfaite à travers toutes les équipes de jeunes hollandais. La Coupe du Monde au Qatar devrait être celle de son explosion aux yeux du grand public.

Si Vinicius Jr. est lui déjà mieux connu par les spectateurs, grâce à son exposition du côté du Real Madrid où il est titulaire, le Brésilien de 21 ans a encore tout à prouver en sélection nationale où il est en concurrence directe avec Neymar Jr.. La première Coupe du Monde de sa carrière sera peut-être bien l’occasion de prendre le relais de son aîné en tant que magicien de la Seleção.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire