En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

CAN 2023 : La légende algérienne Rabah Madjer a partagé ses réflexions !



La légende algérienne Rabah Madjer a partagé ses réflexions sur la prochaine Coupe d’Afrique des Nations Coupe d’Afrique des Nations Côte d’Ivoire CAN 2023, qui débutera le 13 janvier 2024.

Le tournoi, qui se déroule jusqu’au 11 février, devrait accueillir de formidables équipes de tout le continent, ce qui le rendrait exceptionnellement féroce.

S’adressant à CAFOnline.com, Madjer, lauréat du prix du Footballeur africain de l’année 1987, a admis la difficulté de prédire le match favori du tournoi à venir.

« Prédire les équipes qui se démarqueront est une tâche difficile, étant donné la diversité des prétendants redoutables. Certaines équipes auront évidemment pour objectif d’aller loin dans la compétition continentale, tandis que d’autres entreront dans la compétition dans le seul but de décrocher le titre tant convoité. Nommer une équipe spécifique comme favorite est extrêmement difficile, en particulier avec des géants comme la Côte d’Ivoire, le pays hôte, l’Algérie, le Maroc, le Sénégal et le Nigeria qui participent à la finale. »

Can 2023 : La Légende Algérienne Rabah Madjer A Partagé Ses Réflexions !

Mustapha Rabah Madjer, né le 15 décembre 1958 à Alger, est un footballeur international algérien devenu entraîneur1. Durant sa carrière de joueur, entre 1974 et 1992, il évolue au poste d’attaquant, comme meneur de jeu. Entre 1993 et 2018, il a été plusieurs fois sélectionneur de l’Équipe d’Algérie.

Il est considéré selon l’IFFHS comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football africain et même mondial2. Doté d’une vitesse de jeu incroyable, il remporte de nombreux titres, tant avec l’Équipe d’Algérie qu’avec les clubs où il a joué, comme les NA Hussein Dey, le FC Porto et le Qatar SC. Il a été nommé meilleur joueur de l’année au moins une fois dans chaque championnat où il a évolué.

Madjer est selon l’IFFHS aussi, l’un des 100 meilleurs joueurs de l’histoire du football. Il est un des cinq Africains qui font partie du classement, les quatre autres étant respectivement George Weah, Roger Milla, Abedi Pele et son compatriote Lakhdar Belloumi. Il est désigné meilleur joueur arabe de tous les temps par l’Al-Ittihad en 2003. Il est cité parmi les 125 meilleurs joueurs mondiaux encore vivants en 2004. Il est considéré comme le deuxième plus grand joueur maghrébin de tous les temps derrière Lakhdar Belloumi. Il est nommé meilleur joueur africain de l’année par la Confédération africaine de football (CAF), en 1987, et trois fois nommé dans le top 3 en 1985, en 1987, et en 1990.

Connu pour sa qualité technique ainsi que sa qualité de passes et de dribbles, il a évolué en tant qu’attaquant en Algérie et dans plusieurs clubs européens et remporte notamment une Coupe des clubs champions avec le FC Porto face au Bayern Munich en 1987. C’est notamment durant cette finale qu’il marque un but d’une talonnade, geste technique qui porte désormais son nom, une madjer.

Sélectionné à 86 reprises et 28 fois buteurs, capitaine de l’équipe d’Algérie, Madjer s’illustre principalement au niveau international lors de la Coupe du monde de 1982 où il marque un but contre l’Allemagne lors d’une victoire 2 buts à 1, première victoire d’une équipe africaine sur une sélection européenne en phase finale de coupe du monde. Lors de la CAN 1990, Madjer est sacré champion d’Afrique, première victoire de sa sélection dans cette compétition. Il met un terme à sa carrière à la suite de la CAN 1992, où sa sélection est éliminée au premier tour.

Biographie

Jeunesse à Alger
Rabah Madjer naît à Alger, issue d’une famille modeste et nombreuse. Son père, fleuriste, est originaire d’une localité située entre Tigzirt et Dellys[réf. nécessaire]. Depuis tout petit, Rabah Madjer était fasciné par le football, et avait pour idole Johan Cruyff qui jouait à cette époque à l’Ajax Amsterdam et la sélection Hollandaise. Lui et son frère Mohamed jouaient souvent dans un terrain insalubre qui se trouve à Ighil Qus, aujourd’hui, modernisé, ce terrain est devenu un centre sportif de proximité (CSP), à l’origine, Madjer joue au poste de gardien, et son frère Mohamed quant à lui attaquant, mais par la suite Madjer change de poste et devient attaquant.

Rabah Madjer estime que son frère Mohamed était plus talentueux que lui, il dira sur So Foot :

« Mohamed était très élégant, c’était un gaucher. Il était d’une élégance extraordinaire. Mais le destin m’a choisi moi au lieu de le choisir lui. Il aurait pu faire une grande carrière, mais il n’était peut-être finalement pas intéressé. J’ai pris la suite, j’étais ambitieux, je voulais réussir. »

Puis, l’enfant prodige d’Alger, à l’âge de 12 ans, fait des tests et signe au club algérois de Onalait Hussein Dey qui est le centre recrutement du clubs algérois le Nasr Athletic Hussein Dey (NAHD), déjà jeune, les formateurs voyaient en Madjer d’énormes qualités malgré son jeune âge; à cette époque Rabah Madjer, surpasse tous les jeunes de sa catégorie que ce soit en U15 ou en U17, plusieurs clubs algériens dont des cadors comme l’USM Alger, le MC Alger et le grand JS Kabylie, finalement Madjer reste dans son club formateur pour passer sa première année pro.

LIRE AUSSICAN 2023 : Voici la liste du Mali pour la compétition avec 2 surprises !

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !