togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

L’ONU et l’Armée Congolaise lancent l’opération « Springbok » pour…

L'Onu Et L'Armée Congolaise Lancent L'Opération &Quot;Springbok&Quot; Pour...

 

Dans une tentative désespérée pour protéger la ville de Goma dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) contre les rebelles du M23, la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (MONUSCO) a annoncé vendredi le lancement de l’opération « Springbok ». Cette opération, menée en collaboration avec l’armée congolaise (FARDC), vise à empêcher toute tentative d’invasion du M23 à Sake, située à environ trente kilomètres de la capitale provinciale du Nord-Kivu, ainsi qu’à Goma.

Le général Otavio Rodrigues de Miranda Filho, commandant de la force de la MONUSCO, a souligné l’importance de cette opération lors d’une conférence de presse à Goma. « Notre objectif principal est d’empêcher toute tentative d’invasion du M23 à Sake ou à Goma », a-t-il déclaré. Il a également exprimé sa préoccupation quant à l’aggravation significative du conflit au cours du dernier mois, mettant en danger l’accès à l’aide humanitaire et la sécurité des personnes déplacées, nombreuses aux abords de Goma.

Lire aussi : Le Conseil de sécurité de l’ONU renforce le soutien à la Mission de l’ONU en Libye 

Le M23, aussi connu sous le nom de « Mouvement du 23 mars », soutenu par le Rwanda selon de nombreuses sources, a repris les armes il y a presque deux ans et a conquis de vastes territoires dans le Nord-Kivu. Après six mois de relative accalmie, des affrontements violents ont repris début octobre entre les rebelles, l’armée congolaise et d’autres groupes armés se présentant comme « patriotes », entraînant de nouveaux déplacements massifs de population. L’ONU estime que près d’un million de personnes ont été déplacées dans le Nord-Kivu en raison du conflit avec le M23.

Face à cette escalade de la violence, la MONUSCO a pris des mesures décisives en lançant l’opération « Springbok ». Le général Miranda Filho a souligné l’engagement de la MONUSCO à collaborer étroitement avec les FARDC pour protéger les civils des groupes rebelles armés. « Aujourd’hui, le personnel militaire de la MONUSCO et les FARDC ont lancé l’opération Springbok », a-t-il annoncé. Il a également assuré que si le M23 s’approche des villes, la MONUSCO et les FARDC défendront la population civile ensemble, démontrant ainsi leur détermination à maintenir la paix et à garantir la sécurité dans la région.

Alors que la situation demeure tendue, cette initiative conjointe entre la MONUSCO et l’armée congolaise offre un espoir pour les habitants de Goma et des régions environnantes, témoignant de l’engagement continu de la communauté internationale à soutenir la paix et la stabilité en RDC.