Sports

Voici les 8 pays africains interdits d’organiser les matchs éliminatoires de la Coupe du monde 2022

pays africains interdits organiser les matchs éliminatoires Coupe du monde 2022

Le Mali, classé 10e en Afrique, fait partie des huit pays qui ont été empêchés d’accueillir les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 le mois prochain après avoir échoué aux inspections des sites de la Confédération africaine de football (CAF).

Les autres nations qui doivent utiliser un terrain neutre pour un match à domicile entre le 1er et le 8 septembre sont le Burkina Faso, la République centrafricaine, Djibouti, la Guinée-Bissau, le Malawi, la Namibie et le Niger.

Le Mali comptait six stades de niveau international, dont deux à Bamako, lors de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2002.

 

À lire aussi :   Véron Mosengo-Omba, secrétaire général de la CAF : « La CAN aura bien lieu au Cameroun en 2022 »

Le mauvais entretien des stades est un problème majeur en Afrique et le Sud-Africain Patrice Motsepe a mis en garde les contrevenants peu après avoir été élu président de la CAF cette année pour rectifier la situation ou faire face aux conséquences.

Les interdictions ont été confirmées lorsque la FIFA a publié les matches des deux premiers tours d’un programme de groupe qui comprend également des journées doubles en octobre et novembre.

Les 40 équipes en lice pour cinq places lors de la finale 2022 au Qatar joueront deux matches – un à domicile et un à l’extérieur – en septembre.

À lire aussi :   Coupe du monde tous les 2 ans : le président de l'UEFA réagit

Avec seulement les 10 vainqueurs de section se qualifiant pour la phase d’élimination finale en mars prochain, la perte potentielle de l’avantage à domicile pour trois matches pourrait être cruciale.

Les pays dont les installations du stade et/ou les surfaces de jeu n’étaient pas considérées comme conformes aux normes internationales ont été autorisés à désigner des sites alternatifs.

Le Burkina Faso, le Niger (tous deux à Marrakech), Djibouti (Rabat) et le Mali (Agadir) ont opté pour le Maroc et le Malawi et la Namibie (tous deux à Soweto) ont choisi l’Afrique du Sud.

À lire aussi :   Élection 2022 au Mali : la CEDEAO exprime sa préoccupation

La République centrafricaine (Douala) a choisi le Cameroun et la Guinée-Bissau (Nouakchott) a choisi la Mauritanie.

Tous les pays ont choisi des sites relativement proches géographiquement, à l’exception de Djibouti, la ville de Djibouti étant située à environ 5 600 kilomètres au sud-est de Rabat si elle vole directement entre les capitales.

 

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire