En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

Une Indienne « revenue à la vie » avant la crémation



Une femme indienne de 52 ans, originaire de Berhampur, a stupéfié sa famille et sa communauté en revenant à la vie quelques instants avant la crémation prévue, alors que son mari l’avait déclarée morte à la suite d’un tragique accident.

Bujji Aamma s’est retrouvée dans une situation désespérée le 1er février lorsqu’elle a subi de graves brûlures dans l’incendie de sa maison, laissant la moitié de son corps englouti par les flammes. Transportée d’urgence au MKCG Medical College and Hospital, son état est resté critique à son retour, aggravé par les difficultés financières de la famille qui ont empêché toute autre intervention médicale.

Lire aussi : « Nous ne sommes pas noirs », Kanye West revendique son ascendance indienne (VIDEO)

Une annonce prématurée

Suicide

Tragiquement, le mari d’Aamma, Sibaram Palo, a cru qu’elle avait succombé à ses blessures et a pris des dispositions pour sa crémation, convaincu de son décès. Alors que les préparatifs des derniers rites étaient en cours, un événement remarquable s’est produit, laissant tout le monde incrédule.

Alors que le bûcher funéraire était en cours de préparation, l’Indienne a défié tous les pronostics en ouvrant soudainement les yeux, signalant ainsi son retour inattendu à la conscience. Les témoins, d’abord choqués et inquiets, ont été stupéfaits par la tournure extraordinaire des événements, décrivant ce moment comme sans précédent et surréaliste.

Un épisode inoubliable pour l’Indienne

Lire aussi : Tyla Laura Seethal : Découvrez l’artiste sud-africaine aux origines mauriciennes et indiennes

81196755 13077429 Due to the family s poor finances locals donated money to help p a 14 1707814953177

K. Chiranjibi, qui accompagnait Aamma dans le corbillard, a raconté la scène étonnante, admettant avoir ressenti de la peur et de l’incrédulité en assistant à un événement aussi miraculeux. Le chauffeur du corbillard, Khetrabashi Sahu, qui avait transporté solennellement le « corps » présumé d’Aamma plus tôt dans la journée, a été rappelé pour la ramener chez elle, marquant ainsi un voyage surréaliste entre la vie et la mort.

L’étonnante guérison d’Aamma témoigne de la résilience de l’esprit humain et de la nature imprévisible du voyage de la vie. Sa remarquable renaissance est source d’espoir et d’inspiration, soulignant la profonde capacité d’espoir et de renouveau, même face à des défis apparemment insurmontables.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !