togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Solidarités International (SI) recrute 01 Coordinateur Administratrif et Finance

Emploiii

Solidarités International (SI) recrute 01 Coordinateur Administratrif et Finance

 

Date de prise de fonction souhaitée : 15/09/2019
Durée de la mission : 1 an
Localisation : Bangui

Que faisons-nous en RCA ?

En 2018, Solidarités International est intervenu dans les sous-préfectures de Kabo, Kaga-Bandoro et Paoua avec des projets de relance agricole et économique, d’appui à la construction/reconstruction d’abris, et d’amélioration de l’accès à l’eau potable. Solidarités International est également un partenaire depuis 2014 du Mécanisme de Réponse Rapide, un projet piloté par UNICEF qui permet une réponse rapide et multisectorielle (NFI, Abri et EHA) à des chocs (conflit ou catastrophe naturelle), et notamment aux déplacements de population.

La mission 

La projection de la mission de SI en RCA en 2019 est un budget annuel d’environ 4,5M d’Euros ; elle est composée à l’heure actuelle d’environ 15 expatriés et 100 salariés nationaux. En plus du bureau de coordination à Bangui, la mission de SI en RCA dispose de 2 bases opérationnelles : Kaga Bandoro et Paoua. Une sous base est ouverte à Mbrès dans la Préfecture de la Nana Gribizi depuis juin 2019.

Maryline , Directrice Pays pour la RCA vous parle de la mission en vidéo ci-dessous : https://www.solidarites.org/fr/ressources-humaines/rca-un-contexte-volatile-des-defis-immenses/

Les projets :

(i) Mécanisme de Réponse Rapide (RRM) financé par UNICEF, couvrant le Nana Gribizi et une partie de l’Ouham, apportant une réponse d’urgence aux personnes affectées par un choc (déplacement, retour, inondation, épidémie, etc.) ;

(ii) Projet d’assistance multisectoriel en sécurité alimentaire et abris, couvrant une partie de l’Ouham financé par OFDA ;

(iii) Assistance alimentaire d’urgence aux personnes affectées par le conflit dans la commune de Mia-Pendé, sous-préfecture de Paoua en RCA financé par le CIAA.

(iv) Assistance d’urgence aux communautés affectées par les conflits intercommunautaires en RCA financé sur 4 ans par DFID. Le projet s’étend sur la zone de Paoua, Alindao et Bria.

Les partenariats

SI est en consortium avec Mentor et deux autres ONG internationales pour le projet DFID. PUI propose une plateforme de stockage sur Bangui, beaucoup utilisée par SI principalement dans le cadre du RRM

HI propose des services de transport et plateforme logistique (notamment à Bossangoa). Une convention est signée pour l’année 2019 et beaucoup de points mis à jours pour une meilleure efficacité. SI utilise les services de transport proposés par HI et est amené à utiliser leur service de stockage dans le cadre du RRM à Bossangoa.

SI a un partenariat historique avec Echelle (EAD) qu’il faut revitaliser mi 2019 avec une réelle approche de capacity building.

Descriptif du poste Le coordinateur administratif et finance dirige et coordonne les services administratifs, comptables, financiers et RH de la mission.

Il participe à la définition de la politique Ressources Humaines Solidarités International et garantit sa bonne application.

En tant que coordinateur, il est le garant de l’équilibre financier de la mission.

Il s’assure du respect des procédures administratives Solidarités, procédures bailleurs ainsi que des lois du pays d’intervention.

Il est le référent sur la mission et le lien entre le siège et la mission pour toute question en rapport avec l’administration.

Enjeux et défis spécifiques

La poursuite du renforcement de la rigueur dans la gestion et la prévisibilité financière de la mission via une amélioration du cycle de gestion financière (comptabilité, suivi budgétaire, tableau d’affectation)

La création de nouveaux budgets pour l’année 2020 et être proactif sur les multiples échéances bailleurs de Reporting.

Le management fonctionnel des log/admin sur les bases et le management de l’équipe en coordination

L’amélioration de la communication et de la dissémination de l’information sur la mission.

Le suivi du cadre RH national, notamment avec la création d’un plan de formation pour 2020.

Les priorités pour les 3 premiers mois seront :

Redimensionnement de l’équipe nationale Admin/RH : Le Coordinateur Administratif et Finance devra poursuivre le travail engagé de redimensionnement de l’équipe nationale Admin/RH en capitale, et accompagner les évolutions prévues du personnel en place, à travers un effort important de renforcement de capacités.

Mise à jour du Tableau d’affectation et des SB : De nombreux projets ont été obtenus/signés au cours des dernières semaines, qui demandent une mise à jour du Tableau d’Affectation et des Suivi Budgétaires pour un pilotage financier optimal de la mission

Travailler sur les multiples propositions de projets qui ne manqueront pas en fin d’année 2019.

Conditions de vie

Bangui est une ville de taille moyenne, très verte, et d’assez faible densité, dans laquelle circuler est facile. La ville est bordée au sud par la rivière Oubangui, sur les berges de laquelle on trouve bars, terrasses et équipements sportifs : piscine, terrains de tennis et de squash, une salle de musculation… En règle générale, c’est une ville assez calme, même s’il faut garder à l’esprit la fragilité générale du contexte centrafricain et l’éventualité d’une dégradation de la situation sécuritaire même à Bangui (scénario peu probable aujourd’hui mais contexte volatile).

Il est possible de trouver beaucoup de produits français dans les grands supermarchés de Bangui, mais à un prix relativement élevé. On trouve de nombreux restaurants (cuisine française, libanaise, chinoise, et bien sûr africaine) dans lesquels il est permis de se rendre la journée et le soir, en respectant le couvre-feu actuellement fixé à minuit (mais susceptible d’évoluer). Certains restaurants livrent également à domicile. Le nombre important d’ONG basées à Bangui facilite grandement la vie sociale.

Internet est disponible aussi bien au bureau qu’à la maison. L’électricité de ville est régulièrement coupée, mais la base dispose d’un système inverteur et d’un générateur permettant d’avoir du courant en quasi-permanence. Les expatriés ont accès au centre médico-social de l’ambassade de France (adhésion payante puis soins remboursés par la mutuelle de SI), et des tests médicaux poussés peuvent être réalisés à l’institut Pasteur de Bangui. Ces deux institutions sont capables de traiter efficacement la majorité des problèmes de santé.

Le poste est basé en coordination à Bangui mais requiert de nombreux déplacements, à la fois sur les bases actuelles de Kaga Bandoro et Paoua, mais aussi sur toute éventuelle nouvelle zone d’intervention.

 

Votre profilCompétences spécifiques requises Diplôme universitaire de niveau minimum BAC + 3 dans l’un des domaines suivants : administration, finance, économie, commerce.

Au minimum 4 ans d’expérience professionnelle dont 2 expériences probantes requérant la gestion budgétaire (création de budget, et suivi de budgets), le management d’équipe, la formation

Au moins une expérience en contexte d’urgence.

Au moins une expérience de mission avec contexte sécuritaire difficile

Compétences et connaissances techniques:

Capacité rédactionnelles (français indispensable, anglais souhaité car plusieurs bailleurs dont la langue de travail est l’anglais)

Bonne connaissance et expérience en gestion de projets pour les principaux bailleurs institutionnels : ECHO / UNICEF / CHF / GAC / CIAA / CDC / OFDA / DFID (règles et procédures bailleurs)

Bonne maîtrise des programmes informatique Word, Excel, Power Point, Outlook etc. Une bonne dextérité sur Excel est indispensable ;

Capacité démontrée à représenter l’organisation et à défendre les intérêts de SI

Qualités managériales, et en particulier compétences en gestion d’équipes et soutien technique à distance.

Goût pour le travail en équipe et attrait pour le renforcement des capacités des personnes

Compétences en matière d’organisation et de priorisation, et capacité à gérer plusieurs choses en même temps

Grosse capacité de travail et résistance au stress ;

Disponibilité, flexibilité, autonomie ;

Fortes capacités d’adaptation ;

Connaissances des thématiques et des outils spécifiques SI fortement appréciées ;

Connaissance du contexte centrafricain apprécié.

Habitué(e) à travailler dans un environnement instable sur le plan politique et sécuritaire

Langues

·      Français courant

·      Anglais souhaité (relations avec certains bailleurs anglo-saxons) ;

 

Autres

·         Maitrise du pack office, dont spécifiquement Excel ; maitrise des logiciels Saga et Homère

SI vous offrira les conditions suivantes :Poste salarié : à partir de 2 640 euros brut ( 2 400 euros salaire de base + 10% de prime de congés payés versés mensuellement) et Per Diem mensuel de 320 000 FCFA.SI prend également en charge les frais d’hébergement ainsi que les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission.Couverture sociale : L’expatrié(e) bénéficie d’une couverture sociale de qualité permettant de couvrir tous les frais de santé et d’une prévoyance accident incluant les risques de guerre.

Break : En cours de mission, une alternance travail – repos est assurée par des breaks prévus tous les trois mois avec une allocation de 850 USD.

Nous venons de modifier cette politique : sur la base d’une mission de 1 an, breaks de 7 jours ouvrés à 3 , 6 et 9 mois de mission (avec une participation de 850 USD versée par Solidarités).
A ces temps de break, il faut ajouter l’octroi d’1 jour de repos supplémentaire par mois travaillé> soit 12 jours en + pour un contrat d’1 an.

[Conditions de vie :

Bangui est une ville de taille moyenne de faible densité avec un accès aux équipements sportifs : piscine, terrains de tennis et de squash, une salle de musculation…

Il est possible de trouver beaucoup de produits français dans les grands supermarchés de Bangui, mais à un prix relativement élevé. On trouve de nombreux restaurants (cuisine française, libanaise, chinoise, et bien sûr africaine)

Internet est disponible aussi bien au bureau qu’à la maison. L’électricité de ville est régulièrement coupée, mais la base dispose d’un système inverteur et d’un générateur permettant d’avoir du courant en quasi-permanence. Les expatriés ont accès au centre médico-social de l’ambassade de France (adhésion payante puis soins remboursés par la mutuelle de SI), et des tests médicaux poussés peuvent être réalisés à l’institut Pasteur de Bangui. Ces deux institutions sont capables de traiter efficacement la majorité des problèmes de santé

Comment postuler

Vous reconnaissez-vous dans cette description? Si oui, envoyez-nous votre CV et Lettre de Motivation en français. Les candidatures contenant uniquement les CV ne seront pas considérées.

Solidarités International se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

Maintenant que vous avez démontré votre intérêt en étant courageusement allé au bout de cette annonce vous pouvez aller en découvrir plus sur Solidarités International (www.solidarites.org)!

 

 
Ville Bangui
Experience 3 à 5 ans
Fonctions RH et Finances
Secteurs d’activité Agriculture, Alimentation / Nutrition, Eau et assainissement
Pays Afrique, Centrafrique
Postuler en ligne https://www.solidarites.org/fr/depuis-1980/travailler-avec-nous/offres-emploi/deposer-votre-candidature/?jobId=PA3FK026203F3VBQB6G8N8NVU-43168&langCode=fr_FR
Date de fin de validité 23/10/2019