En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

Mathilde Panot : La présidente de la LFI dénonce le comportement de la France vis-à-vis de l’Afrique



La présidente du Groupe La France Insoumise (LFI) à l’Assemblée nationale, Mathilde Panot, a vivement critiqué le gouvernement français pour son « mépris » et son « deux poids deux mesures » envers l’Afrique. Dans un débat parlementaire sur les « partenariats renouvelés entre la France et les pays africains », Panot a appelé à une refondation des relations franco-africaines sur une base « d’égal à égal ».

Lors de son intervention, Mathilde Panot a souligné le mépris du président Emmanuel Macron envers les pays africains, citant un épisode où Macron avait fait des commentaires condescendants lors d’une conférence de presse au Burkina Faso. Elle a déploré le manque de respect et de considération dans les relations internationales, affirmant que de telles attitudes nuisent à l’image de la France à l’échelle mondiale.

Lire aussi : La polémique naît de l’invitation du rappeur Médine aux universités d’été d’EE-LV et de LFI

Le député Arnaud Le Gall, représentant La France Insoumise, a parlé d’une « grave crise des relations entre la France et nombre de pays africains », soulignant un « affaiblissement sans précédent » des liens avec l’Afrique. Il a critiqué les interventions militaires de la France, notamment en Libye en 2011, soulignant les conséquences désastreuses sur la stabilité de la région du Sahel.

Mathilde Panot

La France Insoumise appelle à la fin du « deux poids deux mesures » dans les relations franco-africaines, dénonçant le soutien de la France à certains coups d’État tout en condamnant d’autres. Ils proposent une approche basée sur l’égalité, mettant en avant la coopération autour de grandes causes communes telles que la Francophonie et les défis environnementaux.

Cette prise de position souligne les tensions persistantes dans les relations franco-africaines et appelle à une révision fondamentale des politiques françaises à l’égard du continent africain.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !