...

Lucy Gichuhi, premier sénateur d’origine africaine en Australie


Video player

La diaspora africaine est résolument en marche. En Australie, Lucy Gichuhi, native du Kenya, va devenir le premier sénateur d’origine africaine.

Elle ne quitte plus les unes de la presse australienne depuis plusieurs mois. Elle, c’est Lucy Gichuhi, née au Kenya et bientôt établie membre du Sénat fédéral pour l’Australie du Sud, devenant ainsi la première personnalité politique d’origine africaine à siéger au Parlement fédéral.

Elle a été élue après que son prédécesseur, en poste depuis 2014, ait été jugé non admissible pour un nouveau mandat par la Haute cour parce qu’il avait un « intérêt pécuniaire indirect » dans un accord avec la république, un acte alors en violation avec l’article 44 de la Constitution.

« Honorée »
Selon une source politique en Australie du Sud rapportée par The Guardian, l’élection de Gichuhi a été confirmée lors d’un décompte spécial effectué par la Commission électorale australienne ce jeudi 13 avril. La semaine prochaine, la Haute cour devrait officiellement proclamer son élection.

Après une enfance difficile au Kenya, car issue d’une famille modeste, Lucy Gichuhi a immigré en Australie en 1999 avec son mari et ses trois enfants. Deux ans plus tard, elle obtenait la nationalité australienne. Retournée sur les bancs, elle a fait des études de droit et en est sortie diplômée de l’Université d’Australie du Sud, devant ainsi avocate. Son engagement en politique :

« Je suis honorée et reconnaissante pour cette occasion de servir l’Australie. Je la vois comme une occasion de redonner à cette grande nation ce qu’elle m’a donné », a déclaré Mme Gichuhi à ABC News.

Victoire sur la polémique !

C’est ainsi l’aboutissement d’un long combat, car en portant sa candidature au Sénat, cette politique d’origine kényane s’est retrouvée au cœur d’une polémique autour d’une prétendue double nationalité. Des critiques l’accusaient de n’avoir pas officiellement renoncé à sa citoyenneté kényane (avec envoie de déclarations et documents aux autorités kényanes) en obtenant la nationalité australienne, faisant valoir qu’un sénateur en Australie ne pouvait jouir de la double nationalité.

La question a tant fait polémique que le Haut-Commissaire du Kenya en Australie a été sollicité par la presse, affirmant que Lucy Gichuhi n’avait jamais émis une demande de double nationalité.

Pour sa part, la femme politique a toujours fait valoir qu’elle était une citoyenne australienne à part entière.

« Je suis une citoyenne australienne et je suis admissible à servir […] En tant qu’avocate, je suis profondément … respectueuse à la fois du processus juridique et électoral ».

La proclamation officielle de son élection la semaine prochaine par la Haute Cour est désormais très attendue et sera un événement historique pour la communauté d’origine africaine, dans ce pays où un Australien sur quatre est issu de l’immigration.

afrique.latribune

→ A LIRE AUSSI : Corée du Nord : La Chine met les Etats-Unis en garde

→ A LIRE AUSSI : USA – Maroc : Donald Trump reçoit le roi Mohammed VI ce week-end

→ A LIRE AUSSI : Côte d`Ivoire- Disparus du Novotel : 18 ans de prison pour l`ex-chef de la Garde républicaine

  👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement
--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire