Le Mouvement Conscience Mandela salue le retour du président Laurent Koudou Gbagbo

 

Le Mouvement Conscience Mandela salue le retour du président Laurent Koudou Gbagbo, un « président-pour-son-peuple », et appelle la jeunesse africaine à en faire un modèle d’engagement et de lutte pour la libération et le développement de l’Afrique.

Le Mouvement Conscience Mandela apprend avec fort enthousiasme le retour confirmé, en Côte d’Ivoire, de monsieur Laurent Koudou Gbagbo, président de la République de Côte d’Ivoire au moment de son arrestation et son transfèrement à la demande de la Cour Pénale Internationale (CPI) en avril 2011.

Le Mouvement Conscience Mandela salue le retour de ce personnage illustre, courageux, clairvoyant, patriote et panafricain convaincu qui, au-delà de ses qualités vertueuses d’homme d’État et de conviction, reste l’une des grandes figures africaines qui a su marquer son époque par un discours humain et cohérent dans le sens de redonner aux peuples africains toute leur dignité bafouée.

À lire aussi :
Alassane Ouattara dévoile enfin le moment où il annoncera sa candidature pour un troisième mandat

Le Mouvement Conscience Mandela retient de ce retour qu’il marque un tournant historique et décisif dans la quête des libertés et de la dignité confisquées et refusées aux peuples africains, d’une part, par leurs propres frères, et d’autre part, par les anciennes métropoles des temps coloniaux et esclavagistes. Il marque le lieu de la relance, mais aussi de renforcement d’une conscience africaine soutenue et entretenue à l’époque par ses prédécesseurs Kwame Nkrumah, Patrice Lumumba, Sylvanus Olympio, Thomas Sankara et Nelson Mandela.

À lire aussi :
Makosso prévient le FPI : "Gbagbo n'est plus président, c'est Ouattara qui gère le pays"

C’est pourquoi le Mouvement Conscience Mandela, dans la stricte lancée de sa mission panafricaine, appelle de tous ses vœux les peuples d’Afrique en général et la jeunesse africaine en particulier, à faire de ce « digne fils d’Afrique », celui-là même qui a toujours soutenu que « le propriétaire du fauteuil présidentiel c’est le peuple », un modèle d’engagement et de lutte, afin de libérer le continent africain de la servitude coloniale et néocoloniale, pour poser les bases de son développement.

En rappel, le 11 avril 2011, après dix jours de bombardement de la résidence présidentielle par les forces spéciales françaises de la Force Licorne et l’ONUCI, Laurent Gbagbo est arrêté en compagnie de son épouse Simone par les forces d’Alassane Ouattara. Après une décennie passée derrière les barreaux à La Haye, la CPI acquitte définitivement le président Laurent Koudou Gbagbo et son ministre de la jeunesse monsieur Charles Blé Goudé. Toujours en rappel, lors de sa première comparution devant les juges de cette Cour le 5 décembre 2011, le président Gbagbo avait lancé : « Maintenant qu’on est là, on va aller jusqu’au bout ».

À lire aussi :
« Le Président Habré reposera en terre sénégalaise », sur décision de son épouse

Pour le Conseil d’Administration,

Le Président,

Me Raphaël Nyama Kpandé-Adzaré

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire