En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

La Cour suprême du Sénégal inflige un nouveau revers à Ousmane Sonko



Le parcours politique d’Ousmane Sonko au Sénégal demeure incertain suite à deux revers judiciaires.

Le leader politique, initialement exclu des listes électorales en raison d’une condamnation dans une affaire de mœurs, a vu ses espoirs de participer à la présidentielle de février 2024 compromis.

LIRE AUSSI : Santé cardiovasculaire : 3 habitudes alimentaires à éviter absolument !

La Cour Suprême Du Sénégal Inflige Une Nouveau Revers À Ousmane Sonko

La Cour suprême du Sénégal a pris une décision déterminante le vendredi 17 novembre, en annulant un jugement antérieur qui aurait permis à Ousmane Sonko de réintégrer la course présidentielle.

Le président de la Cour suprême, Ali Ciré Ba, a annoncé que l’affaire serait rejugée et renvoyée au tribunal hors classe de Dakar, invalidant ainsi la décision précédente du tribunal de Ziguinchor du 12 octobre.

Ce revirement judiciaire pose un défi majeur pour l’opposant, car le processus de collecte des parrainages, essentiels pour une candidature présidentielle, est en cours.

Me Babacar Ndiaye, avocat d’Ousmane Sonko, a exprimé ses préoccupations quant au calendrier serré, soulignant que « l’affaire sera rejugée, mais les parrainages seront bientôt terminés ».

LIRE AUSSI : Découvrez les 70 Meilleurs Groupes Telegram pour Contenus Adultes : Porno, Sexe, Nudes et Plus

La Cour Suprême Du Sénégal Inflige Une Nouveau Revers À Ousmane Sonko

Parallèlement, la Cour de justice de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), basée à Abuja, a également rendu une décision défavorable.

Cette cour a confirmé que les autorités sénégalaises n’avaient violé « aucun de ses droits » en radiant Ousmane Sonko des listes électorales après sa condamnation.

Il faut noter que cette radiation compromet sérieusement la candidature de Sonko, qui est considéré comme l’un des principaux prétendants à la présidentielle de 2024.

Les avocats de Sonko ont réagi vivement à cette décision de la CEDEAO, dénonçant un « blanc-seing » donné au président sénégalais, Macky Sall, pour éliminer son opposant.

LIRE AUSSI : Redonnez vie à votre brûleur de cuisinière avec ces 4 astuces simples et efficaces

La Cour Suprême Du Sénégal Inflige Une Nouveau Revers À Ousmane Sonko

Rappelons que le bras de fer politique entre Ousmane Sonko et l’État sénégalais persiste depuis deux ans et demi, entraînant des troubles majeurs dans le pays.

Les partisans du leader politico-panafricaniste le voient comme un défenseur contre la « mafia d’État« , les multinationales, et l’influence économique et politique perçue de la France coloniale. Cependant, ses détracteurs le considèrent comme un agitateur incendiaire.

En dépit de ces revers judiciaires, Ousmane Sonko continue de clamer un complot visant à l’éliminer politiquement.

L’avenir politique du leader sénégalais demeure incertain, mais son discours trouve écho chez les jeunes, représentant une part notable de la population… En attendant du nouveau sur la situation de Sonko, restez connectés sur Doingbuzz.com

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !