togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Quand l’intelligence artificielle ramène les morts à la vie en Chine

Ia Mort Doingbuzz

Les possibilités d’utilisation de l’intelligence artificielle s’étendent et particulièrement en Chine, la technologie est massivement exploitée pour des besoins funéraires. En effet, le business de la mort prend une toute autre forme dans ce pays où divers moyens sont déployés pour faire revivre les personnes décédées. Un récent reportage de TF1 révèle notamment ces pratiques qui sont pour le moins insolites, mais qui aident les utilisateurs à alléger leur deuil.

Échanger avec une personne décédée, oui, c’est possible !

Dans le reportage, l’IA et le business funèbre se rencontrent une première fois avec une entreprise qui crée des avatars de personnes décédées. L’activité a pour but de maintenir des liens affectifs entre les personnes frappées par un deuil et les proches dont elles pleurent la perte. On voit d’ailleurs dans la vidéo le directeur de la boîte échanger avec sa mère décédée après une dure journée de travail.

Mais ici, il n’est pas question de spiritisme et pas besoin d’une planche de ouija, car la technologie semble plus précise pour communiquer avec l’au-delà. Pour ce faire, des images du défunt sont utilisées pour créer l’avatar. Ensuite, l’entreprise passe au crible la vie de la personne décédée afin de créer un personnage qui s’en rapproche.

Lire aussi : Intelligence artificielle : Les États-Unis, la Chine et l’UE signent une première déclaration mondiale…

Des audio, des lettres et d’autres échanges effectués de son vivant sont ainsi utilisés afin de reproduire l’état d’esprit de la personne décédée. Au bout du processus, le personnage créé devient interactif et peut converser naturellement avec une autre personne lors d’appels vidéo.

Un cimetière digital pour boucler la boucle

La fusion entre l’intelligence artificielle et les services funèbres ne se limite pas à l’avatar interactif, car un cimetière intelligent a aussi été présenté dans le reportage. En effet, l’endroit est exploité par une entreprise qui propose des pierres tombales interactives avec une clé qui déclenche plusieurs fonctionnalités.

On y assiste également à des obsèques digitalisées avec un défunt lisant sa propre oraison funèbre ou encore des échanges instantanés avec l’hologramme d’une personne morte. De plus l’entreprise propose une sorte de plongée virtuelle dans l’esprit des personnes décédées.

Plus loin, une autre société offre des services de deepfake où le visage d’un défunt peut être utilisé pour un appel vidéo. Cette option est souvent utile dans les cas où les clients désirent cacher la mort d’une personne à des proches jugés fragiles.

Enfin, le secteur des services funèbre est le dernier auquel l’on peut penser pour l’utilisation de l’intelligence artificielle, mais en Chine il s’agit d’un marché très porteur. Toutefois, un service similaire pourrait être proposé prochainement avec de Métavers de Facebook comme l’a évoqué récemment Mark Zuckerberg dans une interview. Il sera alors question de retrouver, d’échanger ou de revivre des souvenirs avec des proches disparus dans le Métavers.

Lire aussi : Le Métavers pourrait faire revivre une personne morte selon Mark Zuckerberg