Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Décès d’Idriss Deby : la France valide la prise de pouvoir de son fils
3Vision-Group
21/04/2021 à 00h00 par Amah Joah

Réélu à peine pour un sixième mandat, le président tchadien Idriss Déby Itno a succombé ce mardi 20 avril à des blessures reçues au front. Cette disparition a fait bien évidement réagir plusieurs pays collaborateurs du Tchad à l’instar de la France. L’Elysée regrette la perte d’un homme politique « courageux » et approuve la prise de pouvoir de son fils Mahamat Idriss Déby, âgé de 38 ans.

 

La France officielle a fini par réagir à la mort brutale du président Idriss Déby par un communiqué. Dans cette sortie mise en ligne par le service de presse de l’Élysée, le gouvernement français déplore la perte d’un homme d’Etat qu’il qualifie de courageux. « La France perd un ami courageux », écrit l’Élysée avant d’affirmer qu’elle « se tient aux côtés du peuple tchadien dans cette épreuve ».

Lire aussi : Tchad : Idriss Déby est mort 

Selon les hautes autorités françaises,  les Tchadiens viennent de perdre un « grand soldat » et un président qui a « œuvré sans relâche » pour la sécurité de son pays. La situation politique du pays n’est d’ailleurs pas passée inaperçue aux yeux de la France. Dans son communiqué l’Elysée entérine avec finesse la prise de pouvoir du fils d’Idriss Déby.

 

La France dit avoir pris « acte de l’annonce (…) de la mise en place d’un conseil militaire de transition », précise le communiqué de l’Élysée. Ce qui sous-entendrait que Paris ne condamne le coup de force dynastique de l’armée tchadienne qui a permis l’accès de Mahamat Idriss Déby au pouvoir.

Lire aussi : Tchad : mort de Idriss Déby, son fils Mahamat Déby  prend la tête du pays

Par ailleurs, le conseil militaire de transition a pris les commandes du pays avec à sa tête le fils du président défunt, général de son état. Il a été nommé président par intérim. Le Conseil annonce la suspension de la Constitution et la dissolution du parlement. Il va assurer les affaires courantes pendant 18 mois. Quant à la dépouille d’Idriss Deby Itno, elle sera inhumée ce vendredi 23 avril dans son village d’Amdjarass, dans l’intimité familiale

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Réélu à peine pour un sixième mandat, le président tchadien Idriss Déby Itno a succombé ce mardi 20 avril à des blessures reçues au front. Cette disparition a fait bien évidement réagir plusieurs pays collaborateurs du Tchad à l’instar de la France. L’Elysée regrette la perte d’un homme politique « courageux » et approuve la prise de pouvoir de son fils Mahamat Idriss Déby, âgé de 38 ans.

 

La France officielle a fini par réagir à la mort brutale du président Idriss Déby par un communiqué. Dans cette sortie mise en ligne par le service de presse de l’Élysée, le gouvernement français déplore la perte d’un homme d’Etat qu’il qualifie de courageux. « La France perd un ami courageux », écrit l’Élysée avant d’affirmer qu’elle « se tient aux côtés du peuple tchadien dans cette épreuve ».

Lire aussi : Tchad : Idriss Déby est mort 

Selon les hautes autorités françaises,  les Tchadiens viennent de perdre un « grand soldat » et un président qui a « œuvré sans relâche » pour la sécurité de son pays. La situation politique du pays n’est d’ailleurs pas passée inaperçue aux yeux de la France. Dans son communiqué l’Elysée entérine avec finesse la prise de pouvoir du fils d’Idriss Déby.

 

La France dit avoir pris « acte de l’annonce (…) de la mise en place d’un conseil militaire de transition », précise le communiqué de l’Élysée. Ce qui sous-entendrait que Paris ne condamne le coup de force dynastique de l’armée tchadienne qui a permis l’accès de Mahamat Idriss Déby au pouvoir.

Lire aussi : Tchad : mort de Idriss Déby, son fils Mahamat Déby  prend la tête du pays

Par ailleurs, le conseil militaire de transition a pris les commandes du pays avec à sa tête le fils du président défunt, général de son état. Il a été nommé président par intérim. Le Conseil annonce la suspension de la Constitution et la dissolution du parlement. Il va assurer les affaires courantes pendant 18 mois. Quant à la dépouille d’Idriss Deby Itno, elle sera inhumée ce vendredi 23 avril dans son village d’Amdjarass, dans l’intimité familiale

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire