Ghana : Shatta Wale condamné à payer une amende de 2 000 cedis


Video player

Artiste de dancehall, Shatta Wale, a été condamné par une Haute Cour d’Accra après avoir plaidé coupable à la publication de fausses nouvelles.

Le tribunal a prononcé une peine non privative de liberté et infligé au musicien une amende de deux mille cedis. Si Shatta Wale ne paie pas l’amende, il sera passible de trois mois de prison.

Le musicien ghanéen, né Charles Nii Armah Mensah, a plaidé coupable le 29 juin 2022 pour les accusations de fausses publications.

Il nous souvient que la star ghanéenne a inventé une histoire rocambolesque. Il avait prétendu avoir été attaqué et abattu par des inconnus, mais cela s’est avéré être un canular.

Il a été inculpé de publication de fausses nouvelles, avec quelques complices. Shatta Wale a été conduit au tribunal après son arrestation.

Il a obtenu une caution de cent mille cedis après avoir passé une semaine en garde à vue. Cependant, le procès a été reporté à plusieurs reprises depuis que Shatta Wale a voyagé hors du pays.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire