Facebook : Une grosse accusation contre le réseau social

Un scientifique des données qui a été révélé dimanche en tant que dénonciateur de Facebook a déclaré que chaque fois qu’il y avait un conflit entre le bien public et ce qui profitait à l’entreprise, le géant des médias sociaux choisirait ses propres intérêts.

Frances Haugen a été identifiée dimanche dans une interview de «60 minutes» comme la femme qui a déposé anonymement des plaintes auprès des forces de l’ordre fédérales selon lesquelles les recherches de l’entreprise montrent à quel point, elle amplifie la haine et la désinformation.

À lire aussi :
Marché de la bourse : Tesla sur le point de rattraper Facebook

Haugen, qui a travaillé chez Google et Pinterest avant de rejoindre Facebook en 2019, a révélé qu’elle avait demandé à travailler dans un domaine de l’entreprise qui combat la désinformation, car elle a perdu un ami à cause des théories du complot en ligne.

À lire aussi :
Le célèbre artiste togolais Bob Atisso fait d'étranges publications sur Facebook

« Facebook, maintes et maintes fois, a montré qu’il préférait le profit à la sécurité », a-t-elle déclaré. Haugen, qui témoignera devant le Congrès cette semaine. Elle a fait savoir qu’elle espérait qu’en se présentant, le gouvernement mettrait en place des réglementations pour régir les activités de l’entreprise.

À lire aussi :
FACEBOOK, INSTAGRAM, WHATSAPP ET MESSENGER SONT EN PANNE

Elle a dévoilé que Facebook avait prématurément désactivé les garanties conçues pour contrecarrer la désinformation et l’agitation de la populace après que Joe Biden ait vaincu Donald Trump l’année dernière, alléguant que cela avait contribué à l’invasion meurtrière du Capitole des États-Unis le 6 janvier.

--
jobwide
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire