Décès du président angolais : la justice espagnole s’oppose à la restitution de la dépouille à la famille


Video player

Le corps de l’ancien président angolais José Eduardo dos Santos, décédé à Barcelone le 8 juillet, ne sera pas restitué à la famille pour l’instant, selon une décision d’un juge espagnol, répondant à l’ancien président Tchizé Dos Santos Plainte de l’un des filles.

La polémique s’est accrue autour du décès de l’ancien président angolais, José Eduardo dos Santos. Un magistrat espagnol a accepté une analyse complémentaire qui retardera la remise du corps à la famille. La justice espagnole a examiné la plainte de Tchizé dos Santos.

La fille de l’ancien président a blâmé le médecin personnel de son père et sa dernière épouse, Anna Paula, pour la détérioration de sa santé. Sa mort, bien que considérée comme naturelle par les médecins, était « suspecte » selon les mots de Tchizé.

Cette dernière souhaite également que son père soit enterré en Espagne, où il vit depuis 2019.

Elle a également déclaré qu’elle n’était pas favorable à des funérailles d’État qui pourraient profiter au gouvernement actuel de l’Angola, qui a lancé une vaste enquête sur la corruption dans la famille de l’ancien dirigeant dos Santos.

 

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire