Côte d’Ivoire : Voici pourquoi le célèbre commissaire Wakouboué dort à la belle étoile


Video player

Le célèbre commissaire ivoirien Médard Wakouboué a une bonne raison de dormir dehors. Dormir sur un matelas à la belle étoile devant les locaux du Fonds de prévoyance de la police nationale à Marcory, est sa manière de réclamer son dû.

Commissaire Wakouboué Doingbuzz 245x300 - Côte d’Ivoire : Voici pourquoi le célèbre commissaire Wakouboué dort à la belle étoile

Depuis que l’image du commissaire de police à la retraite Médard Wakouboué circule sur les réseaux sociaux, plusieurs interprétations sont données par les internautes. Si certains pensent que le commissaire ami des artistes Zouglou est devenu un sans abri, la réalité nous dit que c’est son propre choix. Le commissaire Waka est allongé sur un matelas devant les locaux du Fonds de prévoyance de la police nationale à Marcory pour réclamer son argent.

 

Joint par nos confrères d’AfrikSoir, le commissaire Wakouboué a clairement expliqué la raison de son sit-in. « Depuis 2018, je suis à la retraite. J’attends que le fonds de prévoyance me reverse mon plan d’épargne plus. Et depuis deux ans, cet argent n’arrive pas. Nous avons mené toutes les démarches auprès des responsables du Fonds, ils n’ont pas été capable de nous dire ce qui se passe. J’ai décidé donc de mener cette action pour interpeller les autorités compétentes sur cette situation que nous vivons », a-t-il déclaré.

 

Selon l’ami des artistes Zouglou en l’occurrence du groupe Magic System, le plan épargne lui prélevait la somme de 50.000 FCFA par mois. Ce montant lui doit être reversé à la retraite bien avant la pension de retraite. Selon les clauses du contrat du commissaire à la retraite, sa cotisation produit un intérêt annuel de 4% et il doit donc normalement toucher une dizaine de millions de francs CFA. Médard Wakouboué attend toujours ses millions et il s’est déplacé pour essayer de la toucher.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Des militaires braquent dans un hôtel et se font arrêter

Selon d’autres sources policières d’AfrikSoir, plusieurs policiers à la retraite vivent le même calvaire. Mais ce dilemme n’est pas sur le point d’être réglé puisque « le Fonds fait face à des problèmes de trésorerie depuis 2014 », selon le commissaire Jacques Kadjané qui est à la tête du Fonds de prévoyance de la police nationale. Ce problème de trésorerie serait dû au fait que les cotisations des policiers ne sont pas reverser correctement dans la caisse du Fonds.

Lire aussi : Attaques xénophobes : « Les dirigeants africains doivent créer des emplois pour leurs citoyens », dixit un Haut-Commissaire sud-africain

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire