togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Côte d’Ivoire :Voici les salaires mirobolants que gagnent Guillaume Soro, Gbagbo et Bédié

Received 1361872567319409

Le statut d’ancien Président, d’ancien premier ministre permet à Bédié, Soro et Gbagbo de bénéficier de rentes viagères pour entretenir leur image.

Guillaume Soro attend toujours le paiement d’une partie de ses rentes viagères. D’après les documents consultés par JA , s’il touche bien 3 375 374 F CFA (environ 5 100 euros) par mois en sa qualité d’ancien Premier ministre, l’ex-allié d’Alassane Ouattara devenu opposant au régime n’a pas perçu les six mois de salaire d’ancien président de l’Assemblée nationale qui lui étaient dûs après sa démission forcée, en février.

Ce n’est qu’à partir du 1er août qu’il a reçu des indemnités correspondantes. Ses rentes, d’un montant total de 6 250 648 F CFA, ont été virées sur son compte en banque d’Abidjan par le cabinet d’Amadou Gon Coulibaly, le Premier ministre. Elles s’ajoutent à son salaire (2 209 955 F CFA) de député de Ferkessédougou.

Laurent Gbagbo s’est lui aussi plaint de ne pas avoir reçu, depuis son arrestation, en avril 2011, les rentes auxquelles ont droit les anciens présidents ivoiriens, soit 9 584 580 F CFA par mois, auxquels s’ajoutent 7 500 000 F CFA de frais de transport, carburant, électricité et téléphone.

Lire aussi : Triste nouvelle pour Khalifa Sall, l’ancien maire de Dakar

Si Laurent Gbagbo se plaint de ne pas avoir reçu les rentes auxquelles il avait droit, Henri Konan Bédié ne connaît pas ce problème. Guillaume Soro, lui aussi, perçoit bien des indemnités mensuelles en sa qualité d’ancien Premier ministre.

Henri Konan Bédié perçoit normalement son dû. Il n’a rencontré aucun problème à ce effet . En sa qualité d’ancien chef de l’État et d’ex-président de l’Assemblée nationale, il a droit à 23 835 328 F CFA.

Depuis Août 2018 où il rompt ses relations entre avec Alassane Ouattara, il doit cependant se passer de toutes les « largesses » supplémentaires qui lui étaient offertes par la présidence.