Pep Guardiola adresse un message polémique au Real Madrid avant la rencontre !

Pep Guardiola adresse un message polémique au Real Madrid avant la rencontre !

Mardi, Bernardo Silva a rejoint Pep Guardiola devant les journalistes avant le quart de finale retour de l’UEFA Champions League contre le Real Madrid. Le Portugais, qui a avoué respecter les Merengues, a également fait part de ses ambitions pour la compétition et la saison dans son ensemble.

 

Le message de Pep Guardiola au Real Madrid

« Je suis évidemment inspiré et motivé par ce que cette équipe a fait depuis mon arrivée. Nous voulons créer cet héritage. Nous voulons une autre Premier League, remporter la Ligue des Champions pour la deuxième fois consécutive, ce que personne n’a jamais fait.» L’idée est d’entrer dans l’histoire. Pour cela, il faudra prendre le meilleur sur les Madrilènes. Un match particulier pour l’ancien du Barça, Guardiola. « Il l’a toujours été et le sera toujours. C’est spécial pour moi, mais cela ne compte pas. L’important est de savoir ce que nous devons faire pour gagner demain. Changer certaines choses et essayer d’être performants, meilleurs. »

Pep Guardiola adresse un message polémique au Real Madrid avant la rencontre !

Il a ensuite relâché la pression lorsqu’on lui a rappelé la réunion de l’année dernière et la pression qu’il avait subie. J’espère que non, nous avons besoin de cette pression. Si vous pensez que vous l’avez déjà fait… nous n’en aurons pas plus. J’ai faim de jouer ces matches. Nous devons apporter la bonne énergie et nous avons besoin de tout le monde. Parfois, il faut souffrir parce qu’il est impossible de dominer pendant 90 minutes. Nous sommes prêts à jouer au plus haut niveau. Enfin, on lui a demandé de commenter le fait que les Merengues sont meilleurs que l’année dernière.

L’entraîneur fait une confidence

« Je ne vais pas dire que je ne suis pas d’accord… mais l’année dernière, avec des joueurs différents, ils avaient une grande équipe. Benzema, Modric, c’est une équipe exceptionnelle. Je sais que quand je dis des choses positives sur Madrid, les gens ne me croient pas. Quand j’étais footballeur ou maintenant en tant qu’entraîneur, les gens regardent mes commentaires et je ne peux pas contrôler ça (…)

Peur de Madrid ? Je les respecte beaucoup, mais je n’ai pas peur. Je les félicite, car je le pense. Vous ne me croyez pas. Si je parle de la pelouse à la fin, c’est leur problème, mais s’ils pensent que c’est bien, alors très bien. Si jamais ils me battent, cela s’est produit plusieurs fois, nous les féliciterons et bonne chance pour l’avenir. » Le message est passé.

LIRE AUSSINaby Keïta a été suspendu au Werder Brême jusqu’à la fin de la saison, la raison !