Mali : suspension de RFI et France 24


Video player

La junte militaire au pouvoir au Mali a lancé une procédure de suspension des émissions de la radio internationale RFI et de la télévision France 24, financées par l’État français, accusant ces médias de rapporter de « fausses allégations » d’abus par l’armée malienne, a rapporté Reuters jeudi.

Selon la presse locale, les allégations contre les autorités maliennes ont été faites par la chef de la commission des droits de l’homme des Nations Unies, Michelle Bachelet, et le groupe de défense des droits Human Rights Watch. Elles ont ensuite été rapportées dans des reportages de RFI et de France 24 cette semaine, selon une déclaration des autorités jeudi.

Rappelons que le mois dernier, la France et ses alliés militaires ont déclaré qu’ils quitteraient le Mali après près d’une décennie passée à combattre les insurgés islamistes dans le Sahel, pour se rendre au Niger, malgré le désenchantement de l’opinion publique quant au rôle de Paris dans la région.

La capacité de ce pays d’Afrique occidentale à lutter contre les groupes islamistes sur son territoire est désormais le problème du Mali lui-même, a déclaré le ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, un jour après que son gouvernement a annoncé son retrait du pays.

Le Mali est aux prises avec une insurrection islamiste depuis une décennie, les groupes liés à Al-Qaïda et à l’État islamique ayant étendu leur champ d’action ces dernières années malgré la présence des troupes françaises et d’environ 13 000 soldats de la paix de l’ONU déployés pour endiguer la violence.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire