...

Le FMI a accordé au Congo un accord de facilité élargie de crédit d’une valeur de 1,1 milliard de dollars.


Video player

L’économie de la République du Congo s’améliore. Lundi 8 novembre, le Fonds monétaire international a annoncé un programme triennal de facilité élargie de crédit avec les autorités du Congo-Brazzaville. Le programme vise à renforcer la stabilité du Congo en ce qui concerne la macroéconomie et à aider le pays à se remettre de la pandémie.

Une facilité de crédit élargie, ou ECF, permet un engagement à moyen et long terme dans des programmes en cas de problèmes prolongés de balance des paiements. Du 4 novembre 2021 au 15 janvier 2022, une mission virtuelle dirigée par Pritha Mitra — chef de mission pour le Congo — s’est tenue avec les autorités congolaises. Au cours de cette mission, les responsables ont discuté d’un programme ECF soutenu par 1,1 milliard de dollars, soit 324 millions de DTS.

Selon le FMI, l’activité économique du Congo a progressivement augmenté après la pandémie de COVID-19 et les chocs des prix du pétrole. Le FMI rapporte que la croissance du PIB réel en 2022 devrait être de 2,4 %, bien que la croissance en 2021 soit de -0,2 %. Ils ont attribué cette croissance à la hausse des prix du pétrole, à l’augmentation des activités minières, agricoles et de services et au déploiement de vaccins. En outre, ils ont noté que le Congo devait rembourser ses arriérés intérieurs, améliorer la production pétrolière et mettre en œuvre des programmes de dépenses sociales.

La déclaration officielle du FMI encourage le gouvernement congolais à dépenser de l’argent dans les infrastructures sociales, l’éducation et l’agriculture. Le communiqué note que ces mesures sont nécessaires pour renforcer la résilience de l’économie et améliorer la croissance inclusive. Pour atteindre ces objectifs, la déclaration suggère de mobiliser les revenus et de réduire les dépenses inutiles. En outre, il suggère de mettre en œuvre progressivement un assainissement budgétaire, qui favoriserait la viabilité de la dette, en laissant à l’économie le temps de croître.

Denis Sassou Nguesso a été réélu président du Congo en mars 2021. Malgré les inquiétudes persistantes du Fonds monétaire international, les perspectives étaient incertaines avec des risques de volatilité des prix du pétrole et de nouvelles vagues pandémiques. Les complications et retards évoqués par Denis Sassou Nguesso seraient liés aux résultats de cet accord avec son homologue français Emmanuel Macron.

→ A LIRE AUSSI : Bénin : Collège Père Aupiais, haut lieu du savoir, célèbre les 30 ans de sa rétrocession

→ A LIRE AUSSI : Togo : les transferts d’argent de la diaspora ont baissé à 441 millions de dollars en 2020

→ A LIRE AUSSI : Plus de 10 000 volailles sont morts de la grippe aviaire au Ghana.

--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire