Gambie : Yahya Jammeh accusé d’avoir « sodomisé » une reine de beauté, le gouvernement prend une importante décision

Le gouvernement gambien a appelé toutes les femmes et les filles du pays à signaler toute violence sexuelle commise par l’ancien président Yahya Jammeh.

L’appel fait suite au témoignage d’une ancienne reine de beauté, Fatou ‘Toufah’ Jallow, qui accuse Yayah Jammeh de l’avoir « sodomisée » alors qu’il était en fonction.

Un porte-parole de Yahya Jammeh a nié ces accusations. « En tant que parti et en tant que peuple gambien, nous sommes fatigués des allégations non fondées qui pèsent sur notre ex-président », a déclaré Ousman Rambo Jatta à la BBC.

À lire aussi :
Apologie de viol sur NCI : le gouvernement se prononce

« L’ex-président n’a pas le temps pour réagir aux mensonges et aux campagnes de diffamation. C’est un dirigeant très respectable et pieux qui n’a que du respect pour nos femmes gambiennes », a déclaré le leader adjoint de son parti l’APRC.

Gambie : Yahya Jammeh accusé d'avoir « sodomisé » une reine de beauté, le gouvernement prend une importante décision

Fatou Jallow, 23 ans, a confié à la BBC qu’elle envisage de traduire Yahya Jammeh, 54 ans, en justice pour qu’il réponde de ses actes.

À lire aussi :
“Arrêtez d’allaiter vos maris, le lait maternel est pour les bébés”: une politicienne nigériane aux femmes

Face à cette accusation, le procureur général gambien Abubacar Tambadou a publié une déclaration louant le courage de Fatou Jallow.

Il a déclaré que l’ex-président a abusé de sa position de chef de l’Etat au détriment de nombreux Gambiens et a qualifié les informations faisant état de viols et d’agressions sexuelles de « méprisables ».

À lire aussi :
Guinée : deux femmes violent un jeune élève

Gambie : Yahya Jammeh accusé d'avoir « sodomisé » une reine de beauté, le gouvernement prend une importante décision

Une commission a été mise en place pour enquêter sur les violations des droits de l’homme commises au cours des 22 années de règne de M. Jammeh.

L’actuel président, Adama Barrow, a déclaré qu’il attend le rapport final de la commission avant de répondre aux demandes d’extradition éventuelles de M. Jammeh de la Guinée équatoriale.

Crédit photo : fatunetwork

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire