...

Coupe du Monde : Gareth Bale joue les libérateurs pour le Pays de Galles contre les USA


Video player

Les États-Unis et le Pays de Galles sont entrés dans la Coupe du monde avec un match nul 1-1 lundi, permettant à l’Angleterre de battre l’Iran 6-2 pour se qualifier pour la phase de groupes. Toutes les mi-temps : ‘USA’ aurait dû mener 1-0 à la mi-temps grâce à Timothy Weah (n°36), ‘Dragon’ n’a pas arraché son égalisation plus après avoir étouffé le Pays de Galles pendant 45 minutes Reese Bell (82e lancer franc), après un jeu plein d’énergie et de volonté au deuxième quart-temps.

De retour en Coupe du monde après 64 ans d’absence, les Gallois étaient soutenus par une foule tapageuse et enthousiaste de supporters en rouge. Mais dès le départ, les Américains, arrivés au Qatar en tant que deuxième plus jeune sélection du tournoi (après le Ghana), ont privé la Grande-Bretagne du ballon et dominé presque complètement l’entrejeu. La première occasion franche est survenue après seulement 10 minutes de jeu lorsque Josh Sargent a frappé une tête puissante dans le poteau. À l’époque, on pensait que le dragon allait bientôt se briser. Mais les joueurs de Rob Page n’ont pas réussi à développer leur football, mais ont bien défendu. Au final, « Team USA » a ouvert le score avec une seconde chance.

 

Pointe d’espoir

Dans la famille Weah, le fils… le père, George, a brillé à Paris ou à l’AC Milan avant de devenir président de son pays, le Libéria. Mais c’est son fils Timothy qui a inscrit le nom de la famille dans le livre d’or de la Coupe du monde, ouvrant le score pour l’équipe américaine. Le jeune attaquant lillois de 22 ans a battu le gardien gallois Wayne Hennessey (1-0, n°36) grâce à une passe décisive de Christian Pulisic.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Tous ces jeunes Américains acquièrent une expérience au Qatar qui, espèrent-ils, leur sera utile dans quatre ans lorsque la Coupe du monde 2026, que les États-Unis co-organiseront avec le Canada et le Mexique, aura lieu. Mais l’entraîneur du Pays de Galles, Rob Page, a dû battre le record à la mi-temps. Car les Reds sont revenus sur le terrain avec plus d’idées, d’agressivité et d’enthousiasme. Au deuxième quart-temps, le jeu était sans scrupules et les deux équipes se sont affrontées à tour de rôle pour le tour à élimination directe. Les Gallois ont failli égaliser à la 64e minute lorsque Ben Davies a vu sa puissante tête frapper la barre transversale du gardien américain Matt Turner.

C’est finalement l’égalisation de Gareth Bale, qui s’est montré transparent dans les 45 premières minutes. L’ex-attaquant du Real Madrid s’est rué dans la surface, ne laissant personne derrière pour un penalty logiquement soufflé par l’arbitre qatari Mr Al Jassim (1-1, 82e). Bien que le match se soit terminé par  » Vive le football « , aucune équipe n’a pu remporter la victoire. Le match nul est aussi une source d’espoir pour les deux équipes, dans un groupe où l’Iran apparaît en dessous du lot et l’Angleterre pourrait figurer au-dessus.

→ A LIRE AUSSI : Coupe du monde 2022: mise à jour sur l’équipe des Bleus avant l’Australie

→ A LIRE AUSSI : Sadio Mané : première image de la star depuis son lit d’hôpital

→ A LIRE AUSSI : Coupe du Monde : Les Pays-Bas s’imposent au Sénégal

--

Quel est ton avis sur doingbuzz en terme de qualités de service?

Consulter son résultat

Loading ... Loading ...
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire