Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Chinois tué par la police à Paris : Pékin demande des explications
28/03/2017 à 17h19 par La redaction

Après la mort d’un ressortissant chinois, tué dimanche lors d'une intervention policière à Paris, Pékin a demandé aux autorités françaises, ce mardi 28 mars, de faire « toute la lumière sur l'incident ». Pour l’instant, les versions de la police et de la famille des victimes s’opposent totalement.
Ce mardi 28 mars, la Chine a vivement réagi en demandant à la France de protéger « la sécurité et les droits » de ses ressortissants. Lors d'un point de presse, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a indiqué que Pékin avait officiellement protesté auprès des autorités françaises et « exigé » que Paris fasse « toute la lumière sur cette affaire ». La sécurité des Chinois en France est « une priorité » a répondu le ministère français des Affaires étrangères.

Versions contradictoires

Pour l’instant, deux versions contradictoires existent. Selon la préfecture de police de Paris, les fonctionnaires de la brigade anti-criminalité sont intervenus dans le 19e arrondissement de la capitale, dimanche soir, pour un différend familial. Un voisin s'était plaint de cris répétés dans l'immeuble.

Arrivés sur place, les policiers racontent que dès l'ouverture de la porte, un homme armé d'une paire de ciseaux s’est précipité sur eux, blessant l'un des fonctionnaires. Son collègue aurait alors ouvert le feu « pour le protéger », blessant mortellement l’agresseur.

Les policiers ont « tiré sans sommation »

Ce récit des événements est contesté par les représentants de la communauté chinoise de Paris à laquelle appartenait le défunt. Selon l'avocat des proches, il n'y a eu « aucun différend familial », dimanche soir. L'homme se trouvait chez lui, avec ses trois enfants âgés de 15 à 21 ans et « découpait du poisson » avec ses ciseaux. Lorsque les policiers ont enfoncé la porte de son logement, l'homme a été « propulsé vers l'arrière » et « ne s'est pas précipité sur eux », poursuit l'avocat avant de préciser que les policiers ont « tiré sans sommation ».

LIRE LA SUITE SUR RFI

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Gamou 2020: Ousmane Sonko présente ses condoléances aux 16 personnes décédées dans un accident

30/10/2020

Gamou 2020:...

Ce jeudi en 4h et 5h du...
Can 2022: Guinée Bissau dévoile sa liste pour sa double confrontation contre le Sénégal

29/10/2020

Can 2022:...

Le sélectionneur bissau-guinéen, Baciro Cande, a dévoilé...
Gamou Médina Baye: Niang Kharagne arrose Aïda Faye de billets de banque

29/10/2020

Gamou Médina...

Alors qu’il vient de quitter fraîchement les...
Gamou 2020 au Sénégal : Le Khalife des Tidianes s'en prend aux homosexuels

29/10/2020

Gamou 2020...

Même si Tivaouane n'a pas célébré le...
Oustaz Hady Niass à Emmanuel Macron : “Ce qui te fait mal” (Vidéo)

29/10/2020

Oustaz Hady...

Le président de la France, Emmanuel Macron,...
Côte d'Ivoire : 16 morts à la veille de la présidentielle

29/10/2020

Côte d’Ivoire...

Les jours sont comptés pour la présidentielle...
Emigration clandestine: Au moins 140 sénégalais ont péri dans la mer selon l'OIM

29/10/2020

Emigration clandestine:...

Au moins 140 migrants sénégalais à destination...
Le Béninois Frédéric Joël AÏVO en mission au Mali

29/10/2020

Le Béninois...

Sur invitation de Amadou Ousmane Touré, président...
Gohou Michel : « On me prenait pour un sorcier à cause de mon handicap »

29/10/2020

Gohou Michel...

Gohou MichelI est le célèbre comédien ivoirien qui a...
Gamou Tivaouane: L’accueil spectaculaire réservé à Serigne Moustapha Sy

29/10/2020

Gamou Tivaouane:...

Même si le Khalife des Tidianes n’a...
Cet adolescent reconnaît avoir tué sa mère

29/10/2020

Cet adolescent...

Mardi 27 octobre, la presse locale puis...
Discours contre l’Islam: Le porte-parole de Médina Baye tance Macron

29/10/2020

Discours contre...

Le président de la France, Emmanuel Macron,...
Cameroun/ massacre de Kumba: le message touchant de Claudy Siar

29/10/2020

Cameroun/ massacre...

Le 23 octobre de cette année a...
Mawloud 2020: Les vœux du président Macky Sall à la Oumma islamique

29/10/2020

Mawloud 2020:...

Le président de la République du Sénégal...
Le Pape François  présente ses condoléances au Cameroun

29/10/2020

Le Pape...

Samedi 24 octobre, une troupe a attaqué...
INTERVIEW EXCLUSIVE DE LAURENT GBAGBO Ancien président de la République de Côte d'Ivoire Jeudi 29 octobre à 17h45

29/10/2020

INTERVIEW EXCLUSIVE...

Laurent Gbagbo, ancien président de la République...
La France confinée à nouveau

29/10/2020

La France...

La France va connaître à partir de...
DIRECT. Confinement en France : ce qui ferme, ce qui reste ouvert... Le reconfinement débute ce soir

29/10/2020

DIRECT. Confinement...

RECONFINEMENT. Annoncé hier soir par Emmanuel Macron,...
Attentat à Nice : trois morts, le parquet antiterroriste saisi et Emmanuel Macron attendu sur place, ce que l'on sait à 10h30

29/10/2020

Attentat à...

Lors d'un point presse, le maire de...
DIRECT. Attentat à la basilique de Nice: trois morts par arme blanche, E. Macron attendu

29/10/2020

DIRECT. Attentat...

Ce qu’il faut savoir : – Une attaque au...

Après la mort d’un ressortissant chinois, tué dimanche lors d'une intervention policière à Paris, Pékin a demandé aux autorités françaises, ce mardi 28 mars, de faire « toute la lumière sur l'incident ». Pour l’instant, les versions de la police et de la famille des victimes s’opposent totalement.
Ce mardi 28 mars, la Chine a vivement réagi en demandant à la France de protéger « la sécurité et les droits » de ses ressortissants. Lors d'un point de presse, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a indiqué que Pékin avait officiellement protesté auprès des autorités françaises et « exigé » que Paris fasse « toute la lumière sur cette affaire ». La sécurité des Chinois en France est « une priorité » a répondu le ministère français des Affaires étrangères.

Versions contradictoires

Pour l’instant, deux versions contradictoires existent. Selon la préfecture de police de Paris, les fonctionnaires de la brigade anti-criminalité sont intervenus dans le 19e arrondissement de la capitale, dimanche soir, pour un différend familial. Un voisin s'était plaint de cris répétés dans l'immeuble.

Arrivés sur place, les policiers racontent que dès l'ouverture de la porte, un homme armé d'une paire de ciseaux s’est précipité sur eux, blessant l'un des fonctionnaires. Son collègue aurait alors ouvert le feu « pour le protéger », blessant mortellement l’agresseur.

Les policiers ont « tiré sans sommation »

Ce récit des événements est contesté par les représentants de la communauté chinoise de Paris à laquelle appartenait le défunt. Selon l'avocat des proches, il n'y a eu « aucun différend familial », dimanche soir. L'homme se trouvait chez lui, avec ses trois enfants âgés de 15 à 21 ans et « découpait du poisson » avec ses ciseaux. Lorsque les policiers ont enfoncé la porte de son logement, l'homme a été « propulsé vers l'arrière » et « ne s'est pas précipité sur eux », poursuit l'avocat avant de préciser que les policiers ont « tiré sans sommation ».

LIRE LA SUITE SUR RFI

Ne partez pas sans partager :

Motsclés

chinois france Pékin

Laisser votre commentaire