...

Zelensky cherche encore plus d’armes pour terrasser la Russie


Video player

Le président ukrainien Zelensky s’exprime lors d’une interview à Kyiv. L’interview de vendredi s’est déroulée dans le bureau du président dans le quartier gouvernemental fortement gardé, qui est maintenant comme une citadelle pour Zelensky et ses conseillers. Des sacs de sable étaient entassés aux fenêtres des couloirs labyrinthiques et faiblement éclairés du bâtiment.

Une sirène de raid aérien – utilisée pour avertir du danger des missiles entrants – a retenti à Kyiv peu avant l’interview.

Zelensky, qui s’est rendu mercredi à Izium, a réitéré son appel aux pays occidentaux et autres pour qu’ils intensifient les livraisons d’armes à l’Ukraine.

« Nous voudrions plus d’aide de la Turquie, nous voudrions plus d’aide de la Corée du Sud. Plus d’aide du monde arabe. De l’Asie », a-t-il déclaré.

Zelensky a également cité « certains obstacles psychologiques » en Allemagne à la fourniture d’équipements militaires en raison de son passé nazi, mais a déclaré que ces fournitures étaient vitales pour que l’Ukraine se défende contre ce qu’il a appelé le « fascisme » russe. Il a souvent accusé Berlin de traîner les pieds pour fournir des armes.

Il a salué la contre-offensive rapide de l’Ukraine, mais a minimisé toute suggestion selon laquelle la guerre entrait dans une sorte de phase finale. « Il est trop tôt pour parler de la fin de cette guerre », a-t-il déclaré.

Zelensky a déclaré qu’il ne soutiendrait l’idée de rouvrir les exportations russes d’ammoniac via l’Ukraine, une initiative proposée par les Nations Unies, que si Moscou rendait les prisonniers de guerre ukrainiens à Kyiv.

S’exprimant vendredi en Ouzbékistan, le président russe Vladimir Poutine a balayé la contre-offensive de l’Ukraine avec un sourire, mais a averti que la Russie réagirait avec plus de force si ses troupes étaient soumises à une pression supplémentaire.

Zelensky a déclaré qu’il était convaincu que les livraisons d’armes étrangères à l’Ukraine auraient chuté si Kyiv n’avait pas lancé sa contre-offensive et que les gains territoriaux impressionneraient les autres pays.

« Je pense que c’est une étape très importante qui a influencé, ou influencera, les décisions de certains autres pays », a-t-il déclaré.

Lorsqu’on lui a demandé le 205e jour de la guerre s’il avait jamais eu l’occasion de se détendre, Zelensky a répondu: « Je voudrais vraiment que les Russes se détendent ».

 

Lire aussi : Exclusif : Zelensky accuse la Russie de crimes de guerre

→ A LIRE AUSSI : Exclusif : Zelensky accuse la Russie de crimes de guerre

→ A LIRE AUSSI : Deux militaires français arrêtés au Mali et libérés

→ A LIRE AUSSI : Tunisie: le gouvernement augmente les salaires pour «la paix sociale»

  👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement
--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire