« J’ai voulu être comme Eudoxie Yao, mais mes fesses pourrissent »


Video player

Les « go bobaraba » sont des modèles pour certaines jeunes filles africaines. Dans cette catégorie de femmes aux courbes généreuses, l’on retrouve la célèbre bimbo ivoirienne Eudoxie Yao qui s’est imposée dans le monde des stars en Afrique avec sa forme. Comme toute célébrité, elle a des fans qui veulent la copier. C’est une expérience qui finit mal pour certaines personnes.

Ce phénomène est devenue une tendance chez les jeunes filles que ce soit en Afrique ou en Occident. Elles veulent à tout prix voir leurs postérieures bien arrondies quitte à utiliser les moyens extrêmement dangereux. Si certaines réussissent leur métamorphose, d’autres par contre font face à une peste. Les produits endommagent gravement les parties du corps où ils affectent. C’est une situation qui surgit souvent lorsque les substances utilisés sont précaires et manquent des yeux d’experts.

Lire aussi : Marie-Noëlle refoulée par Eudoxie Yao / Toute la vérité sur un « bad buzz »

Une jeune fille qui s’est confiée en anonymat sur la page Facebook « La Plume Rose », a raconté la manière dont elle a perdu ses courbes initiales en voulant copier la fiancée de Grand P. Elle a pris des produits, mais les effets secondaires de ces substances éloignent les hommes d’elle. « Pour avoir de grosses fesses comme Eudoxie Yao j’ai pris des produits. Aujourd’hui mes fesses commencent à pourrir », a confié la jeune fille.

Les internautes n’ont pas manqué de faire savoir à cette jeune fille que si la métamorphose d’Eudoxie Yao a connu du succès, c’est parce qu’elle a utilisé de gros moyens. La go de Grand P n’est certainement pas passer par des produits rudimentaires pour arrondir ses courbes. Aujourd’hui, sa forme lui vaut une place au sein des personnalités les plus célèbres en Afrique.

Lire aussi : Voici Marie Noëlle Kouassi, la go bobaraba rivale d’Eudoxie Yao

Aux côtés d’Eudo Rover, il y a également la jeune Marie Noëlle Kouassi qui a des contours qui rivalisent avec ceux de l’artiste ivoirienne. Elle rassure que sa forme est un cadeau de Dieu, elle est toute naturelle. « Je suis moi-même, Marie Noëlle, la go naturelle qui ne force pas », avait-elle fait savoir dans une publication sur son compte Facebook.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:,

Laisser votre commentaire