Une femme légère ? Reckya Madougou à la barre répond aux critiques


Video player

Vendredi 10 décembre 2021, l’opposant Reckya Madougou a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle et à une amende de 50 millions de FCFA pour participation à des actes terroristes. A la barre, devant les juges de la Cour de lutte contre les délits économiques et le terrorisme (Criet), l’ancienne ministre en a profité pour répondre à ses détracteurs, qui tentaient de la déguiser en femme de basse moralité dans l’opinion publique.

En tant qu’homme politique influent dans le couloir politique, Regia Madugu a presque toujours fait l’objet de dérogations pour sa carrière. Aux yeux de certains, sa carrière s’est construite sur une base « non catholique » supérieure. Certains mots ne peuvent s’empêcher de préciser qu’elle a utilisé ses atouts féminins pour infiltrer les cercles fermés des chefs d’État africains.

Comme si elle avait attendu cette opportunité depuis longtemps, Regia Madugu a profité de l’occasion de l’audience en Crète pour répondre aux auteurs de ces rumeurs et spéculations, et ces rumeurs et spéculations sont même apparues dans l’accusation. . “Vous voulez faire semblant d’être une femme détendue, parce que c’est allé si loin : … une femme combattante, une femme combattante… une femme qui vit de la sueur de son front, a reçu un traitement. Ici. Une femme de mœurs dépravées”, a-t-elle déclaré dans le bar.

“Je me bats…”
Regia Madugou, qui était à la barre, a rappelé à plusieurs reprises qu’elle était une femme qui avait été battue. Ses antécédents et tout ce qu’elle a aujourd’hui, elle a dit qu’elle l’avait eu à cause de la sueur et des combats sur son front. “Vous savez, monsieur le président, je me suis battu. Tous les morceaux que Dieu m’a donnés sont tous en sueur. Je suis fière de m’exprimer devant ce tribunal qui veut m’entraîner dans le bourbier”, a-t-elle déclaré. dit aux juges.

Reckya Madougou, l’ancien ministre de la Justice du président Boni Yayi et ancien conseiller spécial du président togolais Faure Gnassingbé, a déclaré qu’il avait depuis annoncé sa participation. Depuis les élections, elle a été humiliée. “Le harcèlement continue jusqu’à ce tribunal. Nous continuons à humilier jusqu’à ce tribunal”, a-t-elle martelé.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Une femme légère ? Reckya Madougou à la barre répond aux critiques Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire