Une attaque de Boko Haram dans l’extrême-Nord du Cameroun a tué six civils.

Au moins 6 civils ont été tués dans une nouvelle attaque de Boko Haram dans l’extrême nord du Cameroun.

L’attaque a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, faisant plusieurs blessés, mais elle concernait toujours des civils.

L’organisation terroriste Boko Haram a de nouveau attaqué le Cameroun, tuant au moins 6 personnes, toutes civiles, et en blessant plusieurs autres. L’attaque a été lancée dans l’extrême nord du Cameroun dans la soirée du jeudi 17 décembre au vendredi.

Des membres de l’organisation terroriste lourdement armée ont attaqué le village d’Assigachia, non loin de la frontière nigériane.

Le général Bouba Dobekréo, commandant du 1er district de la Force multinationale interarmées (FMM) combattant Boko Haram, s’est entretenu avec Anadolu. Il a en outre souligné que ces villageois tentaient d’échapper à la colère des assaillants.

« Le bilan provisoire s’élève à au moins six civils tués, plusieurs blessés et d’autres villageois se sont éparpillés dans la nature ».

L’organisation terroriste Boko Haram est très active dans la région des Grands Lacs, lançant souvent des attaques meurtrières, non seulement contre les civils, mais aussi contre les forces de défense et de sécurité.

Fin juillet, l’organisation terroriste a attaqué un poste militaire toujours dans l’extrême nord du Cameroun. L’attaque a coûté la vie à huit soldats camerounais.

Comme d’habitude, des membres de l’organisation terroriste lourdement armée sont arrivés à bord de six voitures et motos et ont attaqué le poste de contrôle de l’armée camerounaise dans le village de Sagme vers Fotokol.

Les autorités camerounaises ont regretté « Une attaque musclée et bien planifiée ».

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire