Gabon : un Secrétaire déchu de ses fonctions et exclu de son parti


Video player

Au Gabon, un Secrétaire reçoit  la « sanction suprême » de son parti politique. Non seulement il a été exclu de son camp politique  mais également  déchu de ses fonctions.

Réunis ce samedi 27 mars en commission ad’hoc de discipline sous la présidence de Jean François Ntoutoume Emane, le directoire du Rassemblement des patriotes républicains (RPR) a tranché dans le vif concernant un de ses membres.

En effet, considéré comme partie prenante de « l’appel à la paix des braves » initié quelques jours plus tôt, Clay Martial Obame Akue a purement et simplement été « déchu de ses fonctions de Secrétaire général adjoint 2 et exclu du parti ».

Lire aussi : Gabon : un policier copieusement tabassé et jeté dans une rivière

La réaction du Rassemblement des patriotes républicains (RPR) ne s’est pas faite attendre, suite à la participation controversée d’un de ces éminents membres à « l’appel à la paix des braves ».

Accusé d’avoir joué « un rôle central » dans cette initiative né dans les locaux du Conseil national de la démocratie (CND) sans pour autant « détenir un mandat ni du président, ni du bureau exécutif du parti », Clay Martial Obame Akue a purement et simplement été  « déchu de ses fonctions de Secrétaire général adjoint 2 et exclu du parti » comme l’a indiqué dans une déclaration, le Premier Vice-Président du parti, Jean Émane Ayoune.

Prise à la « quasi-unanimité », cette décision d’exclure du parti, celui qui était jusque-là SG2 chargé de la communication et de la propagande, s’inscrit par ailleurs, dans la droite ligne des statuts du parti. Accusé « d’indiscipline et de trahison notoire à l’égard du président, de tous les adhérents et sympathisants du parti », Clay Martial Obame Akue a donc reçu comme il fallait s’y attendre, la « sanction suprême ».

Avec Gabon media time

Lire aussi : Gabon : Elle décède après avoir bu le breuvage d’un tradipraticien

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire