Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Un pasteur reconnu coupable de neuf chefs d’accusation
07/07/2019 à 08h02 par La redaction

Le fondateur de l’église Parole de Vie, Paul Mukendi a été accusé d’agressions sexuelles, voies de fait et menaces de mort sur une plaignante qui n’avait que 14 ans. Il a été reconnu coupable ce samedi, au palais de justice de Québec.

Si l’on s’en tient aux propos rapportés par notre confrère Afrique Panorama, dans sa parution datée de ce jour, “l’homme de Dieu” est reconnu coupable sur toute la ligne de jury formé de sept hommes et quatre femmes. Sonia Lapointe, procureure aux poursuites criminelles et pénales, a déclaré que : « Évidemment, on est très satisfait du verdict, on est surtout satisfait pour la victime pour laquelle le processus de dénonciation a été long et ardu ».

L’avocat du pasteur a fait une demande de libération en attendant sa peine, mais le juge Jean-François Émond a préféré choisir la détention immédiate pour rassurer le public.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le fondateur de l’église Parole de Vie, Paul Mukendi a été accusé d’agressions sexuelles, voies de fait et menaces de mort sur une plaignante qui n’avait que 14 ans. Il a été reconnu coupable ce samedi, au palais de justice de Québec.

Si l’on s’en tient aux propos rapportés par notre confrère Afrique Panorama, dans sa parution datée de ce jour, “l’homme de Dieu” est reconnu coupable sur toute la ligne de jury formé de sept hommes et quatre femmes. Sonia Lapointe, procureure aux poursuites criminelles et pénales, a déclaré que : « Évidemment, on est très satisfait du verdict, on est surtout satisfait pour la victime pour laquelle le processus de dénonciation a été long et ardu ».

L’avocat du pasteur a fait une demande de libération en attendant sa peine, mais le juge Jean-François Émond a préféré choisir la détention immédiate pour rassurer le public.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire