En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

La chaîne France 2 retirée des bouquets au Mali, les détails



 

La Haute Autorité de Communication du Mali (HAC) a annoncé le 30 janvier 2024 le retrait des services de la chaîne TV France 2 des bouquets de tous les distributeurs de services de radiodiffusion sonore ou télévisuelle autorisés au Mali pour une période de 4 mois. Cette décision fait suite à un reportage diffusé le 20 janvier 2024 sur la situation sécuritaire au Mali, accusant la chaîne de « l’apologie du terrorisme ».

Pour « apologie du terrorisme dans un reportage diffusé le 20 janvier 2024 sur la situation sécuritaire au Mali », la Haute Autorité de Communication du Mali (HAC), dans une décision en date du 30 janvier 2024, a décidé de retirer les services de la TV FRANCE 2 des bouquets de tous les distributeurs de services de radiodiffusion sonore et télévisuelle autorisés au Mali pour une période de quatre (4) mois.

Lire aussi : France : La députée Sandrine Le Feur ciblé par des “Pessi” sur LinkedIn

« Cette décision fait suite à des manquements graves à l’éthique et à la déontologie de la profession survenus le 20 janvier 2024, notamment le manque d’équilibre de l’information et l’apologie du terrorisme dans le but de démoraliser les militaires et les populations. » peut-on lire dans la note signé par Gaoussou Coulibaly, Président de la Haute Autorité de la Communication. « La HAC invite les distributeurs à mettre en œuvre cette décision immédiatement » ajoute le communiqué.

La HAC a cité des « manquements graves à l’éthique et à la déontologie de la profession », notamment le « manque d’équilibre de l’information et l’apologie du terrorisme dans le but de démoraliser les militaires et les populations ». Le reportage en question, intitulé « Mali : les attaques de groupes djihadistes se multiplient depuis le départ des troupes françaises », a soulevé des préoccupations officielles pour son contenu jugé problématique.

La HAC a appelé les distributeurs à mettre en œuvre cette décision immédiatement. Il est à noter que cette action intervient dans un contexte où les médias étrangers, en particulier français, ont fait l’objet de restrictions et de critiques au Mali, avec la suspension de certains médias et le départ forcé de certains correspondants.

 

 

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !