Afghanistan : Les talibans ont tué plus de 100 ex-membres du gouvernement (Rapport)


Video player

L’Organisation des Nations Unies (ONU) a dévoilé un rapport qui implique les Talibans dans un massacre. Plus de 100 anciens membres du gouvernement afghan, de ses forces de sécurité et de ceux qui travaillaient avec les troupes internationales ont été tués depuis que ses islamistes ont pris le contrôle du pays en août 2021.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déclaré dans le rapport adressé dimanche 30 janvier 2022 au Conseil de sécurité de l’organisation, que « plus des deux tiers » des victimes auraient été tuées de manière extrajudiciaire par les talibans ou leurs affiliés.

« Malgré l’annonce d’amnisties générales pour les anciens membres du gouvernement, des forces de sécurité et ceux qui ont travaillé avec les forces militaires internationales, la Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA) a continué de recevoir des allégations crédibles de meurtres, de disparitions forcées et d’autres violations » contre d’anciens membres du gouvernement et de la coalition, indique le rapport.

Plus concrètement, la mission de l’ONU a documenté 44 cas d’arrestations temporaires, de passages à tabac et de menaces d’intimidation, dont 42 par les talibans. Elle a également reçu « des allégations crédibles d’exécutions extrajudiciaires d’au moins 50 personnes soupçonnées d’être affiliées à ISIL-KP, la filiale d’ISIL (Daech) opérant en Afghanistan.

Huit militants de la société civile ont été tués, dont trois par les talibans et trois par l’ISIL-KP, et dix ont fait l’objet d’arrestations temporaires, de passages à tabac et de menaces de la part des talibans. Deux journalistes ont également été tués, l’un par la filiale de Dach, et deux ont été blessés par des hommes armés inconnus.

 

Des promesses non tenues

Les talibans ont initialement promis une amnistie générale pour les personnes liées à l’ancien gouvernement et aux forces internationales, ainsi que la tolérance et l’inclusion des femmes et des minorités ethniques. Cependant, le groupe a renouvelé les restrictions imposées aux femmes et nommé un gouvernement exclusivement masculin, des actions qui ont suscité la consternation de la communauté internationale.

M. Guterres a déclaré que les défenseurs des droits de l’homme et les professionnels des médias continuent également « à faire l’objet d’attaques, d’intimidations, de harcèlement, d’arrestations arbitraires, de mauvais traitements et d’assassinats ».

« La situation en Afghanistan reste précaire et incertaine six mois après la prise du pouvoir par les talibans, alors que les multiples chocs politiques, socio-économiques et humanitaires se répercutent dans tout le pays », a ajouté le secrétaire général de l’ONU.

Selon les estimations de l’ONU, 22,8 millions de personnes devraient se trouver en situation de « crise » et d' »urgence » en matière d’insécurité alimentaire d’ici mars 2022. La moitié des enfants de moins de cinq ans sont confrontés à la malnutrition aiguë.

Source

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Afghanistan : Les talibans ont tué plus de 100 ex-membres du gouvernement (Rapport) Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire