En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

Suspect 95 divorce de Deff Jam : Le rappeur annonce son indépendance



Le rappeur ivoirien Suspect 95 a fait ses adieux à la société de distribution Deff Jam de la manière la plus professionnelle qui soit. L’annonce a été faite lors de sa participation au projet « Gâter Nanina », animé par Himra.

Le couplet de fin de contrat

Suspect 95 a choisi ses couplets sur le titre pour révéler la fin de son parcours avec Deff Jam. Avec une précision poétique, il annonce la conclusion de son contrat avec le géant de la distribution, signalant un nouveau chapitre dans son voyage musical.

LIRE AUSSI : Youssoupha : Pourquoi il a accepté de collaborer avec Suspect 95 ?

« J’arrive comme Obama, tu pars comme Ali Bongo Odimba… Je me faufile comme Vinícius. C’est terminus, Deff Jam Universal, terminé. J’arrive, je casse le thermomètre. Le nouvel album est déjà en phase terminale », a-t-il rappé avec passion.

Suspect 95 embrasse l’indépendance

Avec la résiliation de son contrat, Suspect est prêt à naviguer sur la scène musicale de manière indépendante, libéré des contraintes d’une grande société de distribution. Les fans peuvent s’attendre à des sorties de titres plus libres et plus spontanées, car le rappeur ivoirien prend son destin musical en main.

Youssoupha : Pourquoi il a accepté de collaborer avec Suspect 95 ?

LIRE AUSSI : Suspect : Marié et heureux, il attaque les célibataires

Le talentueux artiste français Youssoupha a récemment partagé les motivations derrière sa collaboration avec le rappeur ivoirien Suspect. Dix mois après la sortie de leur titre commun, « Société Suspecte », qui compte déjà 3 millions de vues sur YouTube, Youss a expliqué son choix de travailler avec Suspect.

Dans une déclaration, le rappeur français a souligné l’originalité du projet de Suspect 95 comme principale raison de leur collaboration. Il a remis en question l’idée répandue selon laquelle certains rappeurs africains pensent qu’utiliser le français est essentiel pour séduire leur public. Il a contredit cette notion en exprimant le désir de découvrir d’autres cultures à travers la musique, mettant ainsi en lumière la richesse de la diversité musicale en Afrique.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !