Sri Lanka : Plusieurs millions trouvés dans le palais présidentiel


Video player

Le président sri lankais a laissé derrière lui une valise remplie de documents et 17,85 millions de roupies (49.000 euros) en liquide, désormais sous scellés. Le bureau de la présidence ne communique pas sur sa situation, mais Gotabaya Rajapaksa demeure le commandant en chef des armées, disposant ainsi de moyens militaires.

Il a alors toujours la possibilité de prendre un navire militaire pour se rendre en Inde ou aux Maldives, pour fuir.
Si le chef de l’État démissionne comme promis, le premier ministre Ranil Wickremesinghe sera automatiquement nommé président par intérim jusqu’à l’élection par le parlement d’un député qui exercera le pouvoir jusqu’à la fin du mandat en cours, en novembre 2024. Ranil Wickremesinghe est aussi contesté par les manifestants qui campent devant le Secrétariat présidentiel depuis plus de trois mois pour demander la démission du président en raison de la crise économique sans précédent que traverse le pays.
Gotabaya Rajapaksa est accusé d’avoir mal géré l’économie. Il est vu comme l’auteur de l’incapacité du pays, en manque de devises étrangères, à financer les importations les plus essentielles à cette population de 22 millions d’habitants. L’aéroport de Colombo où le président a été empêché de sortir du pays fait défaut sur sa dette extérieure de 51 milliards de dollars en avril.

Des pourparlers sont engagés avec le FMI pour un éventuel renflouement.
Le Sri Lanka a presque épuisé ses réserves d’essence selon plusieurs sources. Le gouvernement a ordonné la fermeture des bureaux non essentiels et des écoles afin de réduire les déplacements et d’économiser du carburant.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire