Spa vaginal : gare aux brûlures

En plus de ne pas tenir ses promesses, le spa vaginal n’est pas sans risques. Par exemple, une femme de 62 ans a subi une séance de sauna vaginal avec un médecin traditionnel pour traiter son prolapsus génital (c’est-à-dire une chute dans l’organe). Au final, le sexagénaire a subi des brûlures au deuxième degré qui, bien sûr, n’ont pas cicatrisé. Exposer la vulve à la vapeur tout en souffrant de prolapsus génital est dangereux car le col de l’utérus pourrait finir par être exposé et brûler en conséquence.

 

Comment affecte-t-il la flore vaginale ?

La flore vaginale est un groupe de micro-organismes, les bactéries Doderlein, naturellement présents dans le vagin. Ces bactéries protègent la muqueuse vaginale des infections en équilibrant son acidité (pH). La flore vaginale peut être fragilisée par les infections sexuellement transmissibles (IST), la prise d’antibiotiques, une hygiène intime trop agressive, l’utilisation de produits au pH trop alcalin ou trop acide, les douches vaginales inutiles. Ces perturbations entraînent notamment des mycoses vaginales et vulvaires.

Si l’équilibre du microbiome vaginal est fragile, un sauna vaginal ne l’ébranlera pas. Pour notre gynécologue, la vapeur n’affecte que la vulve, donc le vagin ne sera pas affecté. De ce point de vue, il n’y a donc aucun risque !

Le vagin, un organe autonettoyant ?

Aucune recette de gourou beauté, vapeur ou formule magique requise. En termes de purification, le vagin lui-même a très bien fait le travail ! Nos experts expliquent : “Grâce à la sécrétion d’hormones féminines, la muqueuse vaginale est lubrifiée tout au long du cycle. De plus, avant et après l’ovulation, le col de l’utérus sécrète le mucus nécessaire à la fécondation. Ainsi, le vagin d’une femme en bonne santé ne se dessèchera jamais, tout l’époque où elle était fertile. Tous ces écoulements finiraient par former un écoulement blanc dans la culotte.”

Conseils pour maintenir une bonne hygiène personnelle

Alors, quelles postures adopter pour votre hygiène intime ? ““Les meilleures personnes sont les ennemis des bonnes personnes”, déclare le Dr Diane Winaver. Le nettoyage interne du vagin n’est pas possible pour nettoyer cette zone du corps. Cela peut détruire la flore vaginale ! Pour un nettoyage extérieur quotidien, un rinçage à l’eau ou au savon au pH neutre suffit amplement. Après la douche, séchez-vous avec une serviette personnelle propre. Il n’est pas recommandé d’utiliser les serviettes de quelqu’un d’autre, même dans votre famille, ou vous pouvez propager des germes.