togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Samsung lance Gauss, une IA capable de retranscrire les appels

Samsung Gauss Ia Doingbuzz

Les projets d’IA générative se multiplient pour concurrencer OpenAI et son agent conversationnel ChatGPT. Google et Meta font ainsi partie du peloton de tête avec des chatbots et d’autres outils alimentés à l’IA. L’on misait beaucoup moins sur Samsung, mais l’entreprise coréenne a également un projet similaire qui semble tout prêt. En effet, Samsung a annoncé récemment la sortie prochaine de son chatbot Gauss et celui-ci sera surtout optimisé pour les smartphones.

Dénommé Gauss du nom du chercheur allemand ayant posé les bases de l’IA, le robot de Samsung arrive sur un marché qui devient continuellement plus dense. Cette IA s’aligne ainsi sur ce qui se fait déjà dans le domaine avec des fonctionnalités que l’on retrouve chez les principaux robots conversationnels du marché.

Lire aussi : Créez et vendez désormais votre propre chatbot grâce à ChatGPT

L’IA propose notamment une fonctionnalité Samsung Gauss Language qui est un simple chatbot textuel pouvant répondre aux questions qui lui sont posées sous forme de prompt. Elle dispose également d’une option Samsung Gauss Image qui permettra aux utilisateurs d’éditer ou de générer des images à partir de requêtes textuelles comme avec Dall-E d’OpenAI. De plus, cette IA touche au domaine de l’informatique avec Samsung Gauss Code qui permettra de générer des lignes de code.

Toutefois, Samsung Gauss ne sera pas qu’une pâle copie des modèles déjà existants. En effet, l’IA aura également une déclinaison dénommée Galaxy AI et spécialement développée pour les smartphones de la marque. Selon Samsung, cette IA sera capable de retranscrire un appel en direct sous forme de texte. Ce n’est d’ailleurs qu’un exemple de ce que Galaxy AI pourrait apporter aux utilisateurs de smartphones Samsung et son arrivée est prévue pour le début d’année 2024. Elle sera donc lancée au même moment que le Galaxy S24.

Lire aussi : Voici pourquoi OpenAI risque de faire faillite en 2024