Actualités Rwanda

Rwanda : un avocat belge expulsé pour « avoir enfreint la loi sur l’immigration »

Rwanda : un avocat belge expulsé pour « avoir enfreint la loi sur l’immigration »

L’avocat belge de Paul Rusesabagina, le héros de « Hôtel Rwanda » devenu critique du gouvernement, a été expulsé du Rwanda. L’expulsion de Vincent Lurquin a eu lieu ce samedi en raison de ce que les autorités ont appelé une violation de la loi sur l’immigration.

L’expulsion de l’avocat ce samedi est intervenue un jour seulement après le report du verdict dans un procès très médiatisé de Rusesabagina. Le gouvernement accuse ce dernier de soutenir le terrorisme. Les autorités rwandaises ont déclaré que l’avocat Vincent Lurquin s’est présenté vendredi devant un tribunal de Kigali « pour représenter Paul Rusesabagina en portant un uniforme d’avocat ».

À lire aussi :   La BAD octroie un financement de 84 millions de dollars pour améliorer l’accès à l’électricité au Rwanda

L’avocat belge est arrivé dans le pays lundi avec un visa de touriste. Regis Gatarayiha, directeur général de la Direction générale de l’immigration et de l’émigration du Rwanda, a déclaré que le visa de visiteur permettait à Lurquin « de visiter le pays pendant 30 jours mais pas de travailler ». Mais il a fini par travailler.

Paul Rusesabagina, le héros de « Hôtel Rwanda »

Lurquin a été expulsé par avion vers 20h40 (18h40 GMT) samedi et « ne sera jamais autorisé à revenir », a déclaré M. Gatarayiha. Il est l’avocat de Rusesabagina en Belgique et ne l’avait pas défendu pendant le procès qui s’est déroulé de février à juillet.

À lire aussi :   Rwanda : le confinement prolongé pour 5 jours à Kigali et dans huit districts

Les procureurs ont demandé une peine de prison à vie pour Rusesabagina, l’ancien hôtelier qui a sauvé des centaines de vies lors du génocide de 1994 et dont la bravoure a inspiré le film hollywoodien « Hôtel Rwanda ». Le gouvernement du président Paul Kagame l’accuse de soutenir le Front de libération nationale (FLN), un groupe rebelle accusé d’attaques à l’intérieur du Rwanda en 2018 et 2019 qui ont fait neuf morts.

Rusesabagina, 67 ans, a nié toute implication dans les attaques mais a été l’un des fondateurs du Mouvement rwandais pour le changement démocratique (MRCD), un groupe d’opposition dont le FLN est considéré comme le bras armé. Sa famille et ses partisans insistent sur le fait que les accusations portées contre lui sont fabriquées de toutes pièces et font campagne dans le monde entier pour sa libération.

À lire aussi :   Covid-19 au Rwanda : quelles sont les mesures prises contre la troisième vague ?

 

Avec Benin Web TV

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire