Russie : Plus de trois ans  de prison ferme pour Alexeï Navalny


Video player

Ce mardi 2 février 2021, un tribunal de Moscou a ordonné l’emprisonnement du leader de l’opposition russe Alexeï Navalny. Accusé d’avoir violé les termes d’une condamnation avec sursis de 2014 pour détournement de fonds, il purge trois ans et demi de prison ferme. Son arrestation est condamnée à l’international.

Après avoir passé une convalescence de plusieurs mois en Allemagne pour un empoisonnement dont le président Vladimir Poutine serait l’auteur, le militant anticorruption a été emprisonné dès son retour en Russie le 17 janvier 2021. Le tribunal de Moscou en charge de son affaire a révoqué le sursis d’une précédente condamnation à trois ans et demi de prison.

Lire aussi : Russie : Plus de 5000 pro-Navalny arrêtés suite à une manifestation

L’opposant comparaissait donc pour avoir violé son contrôle judiciaire dans une affaire remontant à 2014. La juge Natalia Repnikova a indiqué que l’opposant Alexeï Navalny devra purger sa peine prononcée en 2014, moins les mois qu’il avait passés assigné à résidence en cette année.

Cette arrestation a rapidement été condamnée par l’organisation qui soutient l’opposant russe qui a appelé à une manifestation immédiate à Moscou. Dans le rang des protestataires, plus de 1 050 personnes ont été interpellées, selon l’ONG OVD-Info.

Lire aussi : Russie : Vladimir Poutine accorde l’immunité à vie aux anciens présidents

Cette arrestation crée un tollé sur le plan international. Le mardi soir, déjà, Londres a appelé à sa « libération immédiate et sans conditions »« . Le président français Emmanuel Macron dans un tweet a réagi :  » la condamnation d’Alexeï Navalny est inacceptable. Un désaccord politique n’est jamais un crime. Nous appelons à sa libération immédiate ».

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a également suivi la vague de protestations sur la toile. « La condamnation d’Alexei Navalny va à l’encontre des engagements internationaux de la Russie en matière d’État de droit et de libertés fondamentales. Je réclame sa libération immédiate », a-t-il tweeté.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire