Russie : voici les médias internationaux ayant suspendu leurs activités


Video player

Plusieurs grands médias ont annoncé vendredi 04 mars 2022 qu’ils limiteraient leurs activités en Russie. Ils ont décidé de s’éloigner quelques heures après la signature par le président Vladimir Poutine d’une loi criminalisant la couverture médiatique de l’incursion sanglante du pays en Ukraine, qualifiée d'”invasion”.

Bloomberg a déclaré qu’il allait “suspendre temporairement notre collecte d’informations en Russie”, selon une déclaration du rédacteur en chef John Micklethwait. “La modification du code pénal, qui semble destinée à transformer tout reporter indépendant en criminel par simple association, rend impossible la poursuite de tout semblant de journalisme normal à l’intérieur du pays”, s’est justifié le Rec.

CBS et ABC ont toutes deux déclaré qu’elles ne diffuseraient pas depuis la Russie, au moins pour la journée, en raison de la nouvelle réglementation, qu’ABC a qualifiée dans un communiqué de “loi sur la censure”. Les deux chaînes ont fait part de leurs inquiétudes quant à la sécurité de leurs équipes de journalistes et ont déclaré qu’elles continueraient à évaluer la situation.

CNN, quant à elle, a déclaré que la chaîne “cessera d’émettre en Russie pendant que nous continuons à évaluer la situation et nos prochaines étapes”. Le média a coupé effectivement son signal dans le pays. La BBC a également suspendu les activités de ses journalistes dans le pays craignant pour leur sécurité.

 

Poutine contre les médias indépendants

Les médias indépendants russes, assiégés depuis des années, subissent une nouvelle répression de la part de Poutine. La BBC a également annoncé vendredi que les censeurs du gouvernement ont bloqué l’accès aux sites Web de la chaîne et de plusieurs autres organismes de presse étrangers pour avoir diffusé ce qu’ils appellent de “fausses informations” sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Ces mesures font suite à une loi adoptée par le Parlement russe et signée par M. Poutine vendredi, qui interdit ce que les dirigeants du pays considèrent comme des “fake news” concernant l’attaque du Kremlin en Ukraine. La loi interdit aux journalistes de qualifier cette attaque d'”invasion”, et ceux qui rapportent des informations exactes risquent des peines de 15 ans de prison.

Il est difficile de savoir dans quelle mesure ces mesures affecteront la capacité des organes de presse occidentaux à rendre compte du conflit en cours dans l’Ukraine voisine, où des dizaines de médias ont envoyé des correspondants pour couvrir l’agression russe.

Outre la BBC, la Russie a bloqué l’accès à Voice of America, Radio Free Europe/Radio Liberty et Deutsche Welle, ainsi qu’à d’importants sites ukrainiens, a rapporté vendredi le Washington Post.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Russie : voici les médias internationaux ayant suspendu leurs activités Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire