Roch Kabore : la transition de 5 ans du Mali « concerne toute l’Afrique de l’Ouest »

Rohe Marc Christian Cabore, président du Faso et actuel président de la réunion des chefs d’État et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), a présidé l’ouverture de la session extraordinaire de l’Agence malienne de crise politique le 9 janvier 2022 .

 

“Les derniers développements de la situation politique au Mali nous interpellent tous. Il n’est pas nécessaire de revenir sur toute la chronologie des événements qui se sont déroulés dans ce pays depuis 2020, car nous avons suivi conjointement le processus de transition en ce pays frère au sein de la CEDEAO. évolution », a annoncé le président du Faso au début de son discours.

Le président Kaboré a saisi cette occasion pour exprimer ses condoléances aux pays touchés par la « guerre que les forces du mal nous ont imposée » et pour réitérer sa solidarité avec les familles des victimes. Il a également réaffirmé son ferme engagement dans la lutte contre le terrorisme.

Roch Kabore a Accra pour un sommet extraordinaire sur le Mali scaled

Concernant les conclusions sur la reconstruction de l’Assemblée nationale du Mali, le Chef de l’Etat a relevé que l’extension de la période de transition de six mois à cinq ans « préoccupe toute la région ouest-africaine. La CEDEAO reste sur le sujet.

C’est pourquoi, a-t-il noté, « A mon avis, il est nécessaire de se réunir au sein de notre organisation sous-régionale UEMOA, dont le Mali est également membre, pour coordonner nos points de vue. Les points de vue avant le sommet de la CEDEAO cet après-midi étaient à Accra ».

L’actuel président de la réunion des chefs d’État et de gouvernement de l’UEMOA a conclu en affirmant sa confiance que cette réunion produira des propositions qui contribueront à la stabilité et à la sécurité de la sous-région.

Les discussions entre les chefs d’Etat de l’espace communautaire UEMOA se sont ensuite poursuivies à huis clos.

Rohe Marc Christian Kabore, président du Faso et actuel président de la Réunion des chefs d’État et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), a présidé l’ouverture de la session extraordinaire de l’Agence malienne de crise politique le 9 janvier 2022.

 

“Les derniers développements de la situation politique au Mali nous interpellent tous. Il n’est pas besoin de revenir sur toute la chronologie des événements qui se sont déroulés dans ce pays depuis 2020, car nous avons collectivement suivi au sein de la CEDEAO la transition processus dans ce pays frère. évolution », a annoncé le président du Faso au début de son discours.

Le président Kaboré a saisi cette occasion pour exprimer ses condoléances aux pays touchés par la « guerre que les forces du mal nous ont imposée » et pour réitérer sa solidarité avec les familles des victimes. Il a également réaffirmé son ferme engagement dans la lutte contre le terrorisme.

Roch Kabore a Accra pour un sommet extraordinaire sur le Mali scaled

Concernant les conclusions sur la reconstruction de l’Assemblée nationale du Mali, le Chef de l’Etat a relevé que l’allongement de la période de transition de six mois à cinq ans « préoccupe toute la région ouest-africaine. La CEDEAO reste sur le sujet.

C’est pourquoi, a-t-il noté, « A mon avis, il est nécessaire de se réunir au sein de notre organisation sous-régionale UEMOA, dont le Mali est également membre, pour coordonner nos points de vue. Les points de vue avant le sommet de la CEDEAO cet après-midi étaient à Accra ».

L’actuel président de la réunion des chefs d’État et de gouvernement de l’UEMOA a conclu en déclarant sa confiance que cette réunion produira des propositions qui contribueront à la stabilité et à la sécurité de la sous-région.

Les discussions entre les chefs d’Etat de l’espace communautaire UEMOA se sont ensuite poursuivies à huis clos.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire