En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

Réunion historique à brazzaville pour la paix au Libye



Brazzaville, la capitale de la République du Congo, a été le théâtre lundi d’une réunion cruciale du Comité de haut niveau de l’Union africaine (UA) consacrée à la Libye. Cette rencontre, la neuvième du comité depuis sa création, s’inscrit dans une démarche visant à tracer la voie du retour à la paix dans ce pays nord-africain déchiré par une guerre civile depuis 2011.

La réunion, qui a débuté sous la présidence du chef de l’État congolais Denis Sassou Nguesso, président du Comité, a souligné l’importance d’un dialogue inclusif inter-libyen en tant que levier de réconciliation et préalable au processus électoral. « Aucune initiative ne sera plus forte que celle qui viendra du cœur et de la raison des frères libyens eux-mêmes. Le temps de la guerre est inexorablement révolu », a déclaré le président Sassou Nguesso, qualifiant la guerre en Libye de « tragédie ».

Lire aussi : Officiel : Le roi Charles III confronté à un diagnostic de cancer

La crise libyenne, complexe et multidimensionnelle, englobe des aspects militaires, sécuritaires, politiques, institutionnels, économiques et financiers. La réunion du Comité de l’UA vise à créer un cadre propice à la résolution de cette crise qui a trop duré et coûté cher au peuple libyen.

Couv scaled

Cette rencontre prépare le terrain pour une conférence de réconciliation inter-libyenne prévue le 28 avril à Syrte, en Libye. Le succès de cette conférence, selon Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’UA, dépendra de la volonté souveraine des Libyens eux-mêmes. Il a souligné que l’UA ne serait que le soutien des décisions prises librement par le peuple libyen.

La crise libyenne a eu des répercussions au-delà de ses frontières, alimentant le terrorisme au Sahel et engendrant des conséquences politiques et une instabilité significatives. La réunion de Brazzaville constitue un effort collectif pour mettre fin à cette tragédie et offrir un nouvel espoir à la Libye en favorisant une solution négociée et inclusive.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !