République démocratique du Congo : 30 femmes accusées de sorcellerie ont été brûlées vives


Video player

L’Association des femmes dans les médias (AFEM) a condamné mercredi 8 décembre que depuis début 2021, 30 femmes accusées de sorcellerie avaient été brûlées vives au Sud-Kivu.

La structure a déclaré avoir enregistré plus de 335 allégations de sorcellerie entre janvier et novembre de la même année.

Le groupe Kalonge dans la région de Kalehe mené par la mort de 8 femmes, suivi de Sange dans la région d’Uvira avec 6 cas, montrant le rapport de l’AFEM publié dans le cadre de 16 jours d’activisme contre les violences sexuelles et sexistes.

“Nous avons organisé cette table ronde sur les allégations de sorcellerie féminine pour mobiliser les autorités, les chefs religieux, les acteurs de la société civile et les défenseurs des droits humains afin de voir comment réduire les cas de violence et de justice populaire contre les femmes accusées de sorcellerie”, a déclaré Eliane Polepole, projet AFEM officier.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire