Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Bénin: le régime Talon ne veut plus de financement extérieur
3Vision-Group
13/04/2021 à 16h29 par Le Boy

 

 

Le régime Talon ne veut plus de financement extérieur. Si certains pays ont pour habitudes d’attendent l’aide extérieur avant de financer des projets, le gouvernement de Cotonou vient de mettre à coté cette tradition.

La preuve, le Bénin de Patrice Talon n’a pas attendu l’aide financière des partenaires techniques et financiers avant d’organiser la présidentielle du dimanche 11 avril dernier.

« Nous ne voulons pas recevoir un demi dollar de qui que ce soit pour organiser les élections. Est-ce que la France ou les USA attendent que le Fond ou la Banque Mondiale leur donne de l’argent pour organiser leurs élections ? Donc nous avons décidé qu’il n’y aura pas de Basket Fund au Bénin », a déclaré le ministre des affaires étrangères Aurélien Agbénonci, lors d’une rencontre avec les missions d’observation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et du Conseil de l’entente.

Lire aussi : Élection 2021 au Bénin: des localités restées sans vote

D’après ses propos sur le volet financement du processus électoral lors de  cette rencontre, le chef de la diplomatie béninoise a indiqué que  le Basket Fund amène un pays qui se « dit responsable » à oublier de « mettre l’argent de côté » pour organiser ses élections et compter sur l’aide des organisations internationales.

« On peut comprendre le Basket Fund pour des pays qui ont connu la guerre. Mais dans un pays qui fonctionne normalement, pourquoi les Africains doivent chaque fois attendre que ça soit les Occidentaux, que ça soit l’ONU qui organisent une sorte de mendicité collective pour dire, on a créé un fonds commun des élections ? Ça permet à des puissances extra-africaines de s’immiscer dans vos processus électoraux », a déclaré Aurélien Agbénonci.

Il rappelle que le Bénin a pendant longtemps organisé les élections avec le Basket Fund. Ce temps semble donc révolu si on ajoute foi aux propos du chef de la diplomatie béninoise.

Lire aussi : Bénin : Joël Aïvo satisfait du faible taux de participation à l’élection présidentielle

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 452 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

 

 

Le régime Talon ne veut plus de financement extérieur. Si certains pays ont pour habitudes d’attendent l’aide extérieur avant de financer des projets, le gouvernement de Cotonou vient de mettre à coté cette tradition.

La preuve, le Bénin de Patrice Talon n’a pas attendu l’aide financière des partenaires techniques et financiers avant d’organiser la présidentielle du dimanche 11 avril dernier.

« Nous ne voulons pas recevoir un demi dollar de qui que ce soit pour organiser les élections. Est-ce que la France ou les USA attendent que le Fond ou la Banque Mondiale leur donne de l’argent pour organiser leurs élections ? Donc nous avons décidé qu’il n’y aura pas de Basket Fund au Bénin », a déclaré le ministre des affaires étrangères Aurélien Agbénonci, lors d’une rencontre avec les missions d’observation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et du Conseil de l’entente.

Lire aussi : Élection 2021 au Bénin: des localités restées sans vote

D’après ses propos sur le volet financement du processus électoral lors de  cette rencontre, le chef de la diplomatie béninoise a indiqué que  le Basket Fund amène un pays qui se « dit responsable » à oublier de « mettre l’argent de côté » pour organiser ses élections et compter sur l’aide des organisations internationales.

« On peut comprendre le Basket Fund pour des pays qui ont connu la guerre. Mais dans un pays qui fonctionne normalement, pourquoi les Africains doivent chaque fois attendre que ça soit les Occidentaux, que ça soit l’ONU qui organisent une sorte de mendicité collective pour dire, on a créé un fonds commun des élections ? Ça permet à des puissances extra-africaines de s’immiscer dans vos processus électoraux », a déclaré Aurélien Agbénonci.

Il rappelle que le Bénin a pendant longtemps organisé les élections avec le Basket Fund. Ce temps semble donc révolu si on ajoute foi aux propos du chef de la diplomatie béninoise.

Lire aussi : Bénin : Joël Aïvo satisfait du faible taux de participation à l’élection présidentielle

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 452 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire