Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
RDC : un ancien ministre de Tshisekedi condamné à 3 ans de prison
3Vision-Group
01/05/2021 à 10h50 par La redaction

Willy Bakonga, ancien ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique sous le Président Félix Tshisekedi a été condamné à 3 ans de servitude pénale principale. La Cour de cassation, qui a rendu son arrêt, ce 29 avril, lui reproche le transfert illicite de fonds à l’étranger.

Sa condamnation est intervenue, lors d’un procès en flagrant délit, après son extradition, le mercredi, vers la RDC en provenance de la République du Congo, où il été arrêté à Brazzaville. D’après le ministère public, une somme de 30 000 USD a été retrouvé dans les valises de son fils qui voyageait avec et qui a écopé de 6 mois de servitude pénale. « On n’a pas trouvé l’argent dans ma valise, je ne sais pas à quel moment, j’ai transféré de l’argent sale. Je suis allé à Brazzaville parce que j’ai des problèmes de santé », a-t-il dit quelques heures avant sa condamnation.

Pour ses avocats, la condamnation de leur client reflète les réalités « d’une justice de deux poids deux mesures dont l’objet n’est rien d’autre que de satisfaire la clameur publique », appelant ainsi les « autorités du pays à veiller à une justice équitable ». A préciser que a été ministre dans le gouvernement Ilunga, sorti depuis septembre 2019

En février, la Banque mondiale a suspendu un financement de 100 millions de dollars destiné à un programme du gouvernement soutenant la gratuité de l’enseignement primaire et secondaire après des révélations de fraude soit par des listes fictives d’enseignants, de fausses factures et des détournements présumés de plus de 30 millions de dollars. Un mois plus tard, la justice a condamné deux hauts responsables du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, pour détournement de deniers publics.

Rappelons que la condamnation de Willy Bakonga, ancien ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, ne concerne que le dossier de « transfert illicite de fonds ». Plusieurs sources indiquent que l’affaire concernant le détournement de deniers publics dans le cadre des fonds de la gratuité de l’enseignement est toujours en cours devant le parquet général et pourrait impliquer M. Bakonga.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Willy Bakonga, ancien ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique sous le Président Félix Tshisekedi a été condamné à 3 ans de servitude pénale principale. La Cour de cassation, qui a rendu son arrêt, ce 29 avril, lui reproche le transfert illicite de fonds à l’étranger.

Sa condamnation est intervenue, lors d’un procès en flagrant délit, après son extradition, le mercredi, vers la RDC en provenance de la République du Congo, où il été arrêté à Brazzaville. D’après le ministère public, une somme de 30 000 USD a été retrouvé dans les valises de son fils qui voyageait avec et qui a écopé de 6 mois de servitude pénale. « On n’a pas trouvé l’argent dans ma valise, je ne sais pas à quel moment, j’ai transféré de l’argent sale. Je suis allé à Brazzaville parce que j’ai des problèmes de santé », a-t-il dit quelques heures avant sa condamnation.

Pour ses avocats, la condamnation de leur client reflète les réalités « d’une justice de deux poids deux mesures dont l’objet n’est rien d’autre que de satisfaire la clameur publique », appelant ainsi les « autorités du pays à veiller à une justice équitable ». A préciser que a été ministre dans le gouvernement Ilunga, sorti depuis septembre 2019

En février, la Banque mondiale a suspendu un financement de 100 millions de dollars destiné à un programme du gouvernement soutenant la gratuité de l’enseignement primaire et secondaire après des révélations de fraude soit par des listes fictives d’enseignants, de fausses factures et des détournements présumés de plus de 30 millions de dollars. Un mois plus tard, la justice a condamné deux hauts responsables du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, pour détournement de deniers publics.

Rappelons que la condamnation de Willy Bakonga, ancien ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, ne concerne que le dossier de « transfert illicite de fonds ». Plusieurs sources indiquent que l’affaire concernant le détournement de deniers publics dans le cadre des fonds de la gratuité de l’enseignement est toujours en cours devant le parquet général et pourrait impliquer M. Bakonga.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire