RDC-Rwanda: les rebelles du M23 rejettent le cessez-le-feu et attaquent les FARDC


Video player

Après un sommet entre Tshisekedi et Kagame à Luanda le 24, les rebelles du M23 ont annoncé qu’ils ne se souciaient pas du cessez-le-feu annoncé par le chef de l’Etat angolais, Lourenço. Des combats ont éclaté jeudi dans la région de Rutshuru.

Les rebelles du M23 n’ont pas respecté le cessez-le-feu signé à Luanda sous l’égide du président angolais. Les FARDC les ont accusées d’avoir lancé une attaque contre leurs positions dans la zone de Rutshuru le jeudi 7 juillet 2022. C’est un pied de nez au processus de paix que les pays amis tentent d’établir entre le Rwanda et la République démocratique du Congo.

Tôt ce matin, les rebelles du M23 ont annoncé que le cessez-le-feu signé à Luanda à l’issue d’un sommet entre le président congolais Félix Tshisekedi et le président rwandais Paul Kagame « ne sera pas impliqué dans le M23 ». « Nous sommes congolais, pas rwandais. S’il y a un cessez-le-feu, ce ne sera qu’entre nous et le gouvernement congolais », a déclaré Willy Ngoma, porte-parole du M23.

De nouveaux affrontements entre les FARDC (FARDC) et les rebelles du M23 ont révélé des sources de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, jeudi matin. Ces sources ont annoncé que les rebelles du M23 avaient capturé la zone de Kaniabusoro dans la région de Rutshuru lors de l’offensive. Une situation qui complique les choses. Tshisekedi n’a pas exclu la possibilité d’un conflit direct avec le Rwanda.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire