RDC : Quatorze morts dans une attaque à la machette


Video player

Quatorze personnes, dont sept enfants, ont été tuées à coups de machette en République démocratique du Congo, a déclaré la Croix-Rouge. Un chef communautaire a imputé la responsabilité de cette attaque sanglante à un groupe armé notoire.

L’attaque a eu lieu samedi 19 mars dans un camp de personnes déplacées dans la province d’Ituri, dans le nord-ouest de la RDC, a indiqué le groupe d’aide humanitaire. Parmi les victimes figurent cinq femmes âgées de 25 à 32 ans et une fillette de deux ans, selon une liste montrée par la Croix-Rouge à l’agence de presse AFP.

Jean D’Zba Banju, un chef communautaire de la région de Djugu en Ituri, a déclaré que les auteurs de ces meurtres appartenaient au groupe armé CODECO, qui a été accusé d’une série de massacres ethniques dans la région.

“Les miliciens de la CODECO sont entrés dans Drakpa et ont commencé à découper les gens avec des machettes. Ils n’ont pas tiré de coups de feu afin d’opérer dans le calme”, a déclaré Banju à l’AFP dimanche. “Les victimes sont des personnes déplacées qui avaient fui le village de Ngotshi pour s’installer à Drakpa”, a-t-il précisé, ajoutant que cinq autres personnes ont été blessées.

La province de l’Ituri, riche en or, est replongée dans un cycle de violences depuis fin 2017 avec la montée en puissance du CODECO, qui s’est depuis scindé en factions rivales. C’est une secte politico-religieuse qui se dit représenter les intérêts de l’ethnie lendu.

L’Ituri et le Nord-Kivu voisin sont en état de siège depuis le 6 mai, une mesure exceptionnelle pour lutter contre les groupes armés, dont le CODECO et les Forces démocratiques alliées (ADF). Le groupe armé ISIL (ISIS) considère les ADF comme son affilié local.

 

Source

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - RDC : Quatorze morts dans une attaque à la machette Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire