RDC: Deux explosions à Béni, le gouvernement réagit


Video player

En République démocratique du Congo, deux bombes artisanales ont explosé dimanche dans la ville de Beni dont une à l’intérieur d’une église. Just après les faits, le maire de la ville en question est sorti de sa réserve.

Une deuxième détonation a été entendue dimanche soir à Beni dans l’est de la RDC, après une première bombe qui a explosé dimanche matin dans une église catholique de la ville de Beni.

Deux personnes ont été blessées. Cette deuxième explosion a tué un civil en plus du porteur de la bombe.

Lirr aussi : RDC : le nouveau secrétaire général de l’UNC exprime sa colère

Conscient de la situation, le maire de Beni, un policier, le colonel Narcisse Muteba, a décrété dimanche soir un couvre-feu dans la ville. L’idée est de de permettre aux forces de défense et de sécurité de sécuriser la zone.

« Je ne veux voir personne dans la rue.  Que tout le monde se barricade parce que d’après les informations à notre disposition, il y a quelque chose qui se prépare encore. Je ne veux voir que des policiers et des militaires dans les rues », a lancé le colonel Muteba.

Pour rappel, c’est la première fois qu’un édifice appartenant à l’Église catholique est directement ciblé dans le territoire de Beni à l’est de la RDC.

La ville de Béni est aujourd’hui une zone  où sévit le groupe armé musulman des Forces démocratiques alliées (ADF), qui terrorise la population par ses massacres et ses décapitations.

Lire aussi : RDC : qui est Daniel Kawata, un handicapé avec 5 doctorats?

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire