RD Congo : les rebelles du M23 absents lors des pourparlers de paix avec les groupes rebelles


Video player

Les pourparlers de paix avec les milices locales opérant dans l’est de la République démocratique du Congo RDC se sont poursuivis lundi à Nairobi mais sans représentants des rebelles du M23.

Le groupe rebelle était présent lors de la première journée de pourparlers samedi, mais la délégation congolaise a demandé et obtenu son expulsion après l’annonce d’une reprise des combats dans le territoire de Rutshuru, à l’est de la RDC.
« Ces affrontements ont repris cet après-midi. Nous sommes en position de légitime défense. Nous nous défendons pour ne pas céder un seul mètre de territoire aux envahisseurs », a déclaré le lieutenant-colonel Muhindo Lwanzo, chef d’état-major de l’administrateur militaire. du territoire de Rutshuru (Nord-Kivu, est), a indiqué à l’AFP.
Mais dans un communiqué officiel, le M23 a accusé les militaires congolais d’avoir provoqué l’affrontement de samedi après-midi.
Les consultations de Nairobi font suite à un mini-sommet de paix qui a réuni la semaine dernière plusieurs chefs d’Etat de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC).
La deuxième journée de travail, le dimanche 24 avril, a été consacrée à l’élaboration des termes de référence de chaque groupe armé. Chacun de leurs représentants a pris la parole pour expliquer les raisons qui les ont poussés à prendre les armes.
Selon Giscard Kusema, directeur adjoint de la communication présidentielle congolaise et l’un des experts participant aux consultations à Nairobi, les raisons invoquées n’étaient pas politiques : « Ces revendications sont plutôt de nature identitaire et d’autodéfense, et tous disent qu’ils sont prêts à faire avancer le processus voulu par le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, qu’ils reconnaissent comme leur président ».
Des représentants de sept groupes armés, principalement du Sud-Kivu, participent actuellement aux pourparlers. L’ONU, avec une mission de paix dans la région assiégée appelée MONUSCO, a mobilisé son soutien pour les consultations.
La partie orientale de la RDC est troublée depuis des décennies par de multiples milices. En particulier, les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) et ceux du Mouvement du 23 mars (M23) ont été un cauchemar commun pour les pays de la région.
Depuis le 10 avril, aucun affrontement n’avait été signalé jusqu’au dernier qui a éclaté samedi, quelques heures après que les délégués du président Félix Tshisekedi ont ouvert des consultations avec les groupes armés à Nairobi.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - RD Congo : les rebelles du M23 absents lors des pourparlers de paix avec les groupes rebelles Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire