Actualités

RD Congo : des parents recherchent des enfants disparus après l’éruption volcanique

RD Congodes parents recherchent enfants disparuséruption volcanique

Deux semaines après l’éruption du mont Nyiragongo en République démocratique du Congo, des centaines d’ enfants ont disparu de Goma et de la région autour de la ville.

Plusieurs familles ont été déchirés au milieu de la frénésie chaotique de dizaines de milliers d’habitants fuyant la ville et ses environs à cause de la dévastation qui en a résulté

Les parents désespérés de retrouver leurs enfants , cherchent dans les hôpitaux, les refuges et les centres temporaires gérés par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans le pays.

C’est là, en plus d’autres sites créés par diverses organisations non gouvernementales, que les enfants non accompagnés sont pris en charge jusqu’à ce qu’ils puissent être réunis avec leur famille.

À lire aussi :   Handball (CAN féminine) : bon début pour Cameroun et RD Congo

Noelle Kavira, la mère de 38 ans d’une fillette de huit ans disparue espère retrouver son enfant bien-aimé.

« Je suis ici à la Croix-Rouge pour chercher mon enfant qui est séparé de moi depuis Sake. Je ne sais pas quand elle est partie, elle était avec ses frères. Maintenant je souffre en la cherchant, je ne sais pas quoi faire.

Le nombre exact d’enfants disparus est inconnu, mais certains travailleurs humanitaires locaux craignent que les estimations ne soient beaucoup plus élevées, car de nombreux cas n’ont pas encore été enregistrés.

Julia Haremska, déléguée au Comité international de la Croix-Rouge en République démocratique du Congo, décrit l’état actuel des choses.

À lire aussi :   Urgent en RD Congo : Fermeture des écoles, églises et marchés

» C’est environ 1 300 enfants qui étaient recherchés par leurs parents. Alors, ce sont les parents qui sont venus nous dire qu’ils cherchaient aussi des enfants.

Le CICR a déjà reçu environ 180 enfants non accompagnés qui ont été séparés de leurs familles lors de l’évacuation ordonnée par les autorités locales pour éviter une éventuelle deuxième éruption volcanique

D’autres groupes, avec le CICR, ont également travaillé dans les zones voisines où les gens ont fui lorsque l’éruption a eu lieu.

 

Certaines familles ont déjà reçu d’excellentes nouvelles grâce à ce travail humanitaire.

Kahambu Rupande, la mère d’Agape disparue depuis deux semaines est plus que ravie.

À lire aussi :   RD CONGO : Voici les auteurs de l'explosion de Beni

« Je viens de la retrouver aujourd’hui car depuis la semaine dernière nous souffrions en la cherchant. C’est hier qu’un voisin l’a vue à Turunga (un quartier de Goma). Il est ensuite venu et m’a dit le matin qu’il avait vu ma fille. Ensuite, nous sommes venus à la Croix-Rouge et nous l’avons trouvée ici, c’est pourquoi j’ai tant de joie !

L’organisation, en plus du regroupement familial, fournit également un abri et un soutien psychologique aux enfants dans l’attente d’être, espérons-le, réunis avec leur famille, car nombre d’entre eux vivent un stress extrême et une anxiété de séparation.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire